Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Suzuki Alto 1.0 (A)

Suzuki Alto 1.0 (A) #1

Sommaire :

En bref

  • Tenue de route

    Ce 1.0 à 3 cylindres de conception récente (tout en alu) revendique 68 ch à 6000 tr/min et 90 Nm à 3400 tr/min.A défaut d’être particulièrement démonstratif, on retiendra surtout de lui une belle élasticité et une propension naturelle à grimper dans les tours. Toujours plus sonore et vibrant qu’un 4 cylindres, il sait toutefois se faire plus discret à régime constant, ce qui reste très appréciable. La commande de la boîte manuelle est très agréable, tandis que la boîte automatique fait preuve d’une belle réactivité. Grâce à son diamètre de braquage réduit à 9 m, l’Alto se faufile sans difficulté dans les centres urbains les plus tortueux.

  • Sécurité

    La consistance de la pédale inspire vraiment confiance et le système de freinage n’appelle aucune critique particulière. Le comportement routier apparaît plutôt flatteur pour une citadine: l’Alto se montre très saine et rassurante dans la plupart des situations et sur tous les revêtements. L’ESP peut encore rehausser la sécurité active, mais il ne peut être obtenu (de série) que sur la GLX. Enfin, si cette même GLX embarque 6 airbags (frontaux, latéraux avant et rideaux), l’exécution de milieu de gamme GL n’en embarque que 4 (pas de rideaux). L’entrée de gamme GA se contente quant à elle d’une simple paire d’airbags frontaux.

  • Confort

    Le confort de suspension apparaît tout à fait acceptable pour une citadine, de même que la position de conduite et le confort des 4 places. Comme on pouvait s’y attendre, l’habitabilité à l’arrière n’est certes pas le point fort du modèle, mais deux adultes trouveront place sans grande peine sur la banquette pour des trajets de longueur raisonnable. Si la climatisation manuelle fait partie des équipements de série de la GLX, elle est à chercher du côté des options sur la GL, et se voit tout simplement interdite à la GA.

  • Sens pratique

    L'accès aux places avant comme aux places arrière est favorisé par les 4 portes s’ouvrant bien large. On n’en dira pas autant du coffre qui, en plus d’être franchement riquiqui (129 l), souffre d’un seuil perché très haut et d’un hayon qui ne s’ouvre qu’à la clé (ou via une tirette dans l’habitacle). A condition de sacrifier les places arrière, il peut en revanche facilement s’agrandir via le rabattement du (des) dossier(s) de la banquette. A bord, les espaces de rangement sont suffisamment nombreux et bien répartis... mais aucun ne dispose de couvercle. Enfin, en ce qui concerne la finition, c’est le plastique dur qui règne en maître dans l’habitacle.

  • Budget

    A 5,5 et 6,6 l/100 km pour les versions manuelle et automatique, nos relevés de consommation moyenne sont plutôt favorables. Dans ces conditions, le réservoir de 35 l ménage tout de même une autonomie confortable pour une citadine. Comme toujours chez Suzuki, le programme de garanties est particulièrement intéressant: 5 ans ou 150.000 km, ça laisse le temps de voir venir... Autre tradition, le tarif de l’Alto reste très serré. Sans compter que, puisqu’elle n’émet que 103 g/km de CO2, la version manuelle tombe de plein droit dans la catégorie des véhicules dits «écologiques» et bénéficie d’une ristourne fédérale de 15% sur son prix global d’achat.

Suzuki Alto 1.0 (A)
Conclusion / Suzuki Alto 1.0 (A)

Pour 8.699 € en version manuelle de base, sans compter la prime fédérale à laquelle elle donne droit puisqu’elle n’émet que 103 g/km de CO2, cette nouvelle Suzuki Alto est une vraie bonne affaire. Agréable à vivre et à conduire, en ville comme en dehors, la petite nippone affiche une belle polyvalence dans presque tous les domaines (seul le coffre, tout petit, lui fait réellement défaut) pour un budget d’utilisation qui reste quasiment imbattable. Bien qu’elle passe à côté de l’incitant fiscal, l’Alto automatique a aussi sa raison d’être. Tout simplement parce qu’elle s’inscrit comme l’une des offres les plus homogènes du genre sur le marché actuel des citadines. Quant à cette nouvelle bouille joliment stylée, elle pourrait bien à elle seule en faire craquer plus d’un(e)...

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Les concurrentes