Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Rolls-Royce Wraith

Sommaire :

En bref

  • Mécanique

    Dans sa dernière et plus puissante variante, le V12 biturbo est une vraie bête: très puissant, particulièrement souple, vif et silencieux. La boîte automatique ZF à 8 rapports lui convient parfaitement, surtout avec le SAT lui permettant d’anticiper les changements de rapports. La consommation dépend directement de l’humeur du conducteur et peut varier du simple au double, voire plus. En conduite (très) sportive ou exclusivement urbaine, le réservoir est peut-être un rien trop petit.

  • Tenue de route

    La direction à crémaillère et assistance hydraulique est ici plus consistante bien que toujours légère: une Rolls, ça doit pouvoir se conduire du bout des doigts. Les freins sont puissants et endurants. Ils sont aussi facilement dosables jusqu’à l’arrêt. En ligne droite, ce coupé est imperturbable. En virage, la Wraith se montre plus légère que ses pairs et prend moins de roulis. La motricité est bonne en conditions normales grâce à une répartition des masses bien équilibrée.

  • Sécurité

    Pour ce qui est de la sécurité active, la Wraith est évidemment équipée des contrôles de stabilité. Elle peut aussi se doter de (pratiquement) toutes les aides à la conduite disponibles chez BMW (en packs), mais contre supplément, ce qui, s’agissant d’une voiture de cette catégorie, est tout de même regrettable. En matière de sécurité passive, la Wraith se situe dans la bonne moyenne, mais, compte tenu du prix, on aurait pu s’attendre à mieux.

  • Confort

    C’est ici que ce coupé se distingue le plus. Même s’il s’agit de la plus sportive des Rolls-Royce, la suspension à amortissement piloté filtre presque tout. Seule ombre au tableau: le bruit des pneus. De formes un peu plus sportives, les sièges avant sont agréables. A l’arrière, l’espace suffit pour faire de ce coupé une vraie 4 places. Vu le gabarit, c’est la moindre des choses. Point d’écran supersophistiqué pour gérer la clim’, mais des platines précises réglant un dispositif très efficace.

  • Sens pratique

    Avec les portes à ouverture «inversée», prendre place à l’avant demande une certaine habitude; s’installer à l’arrière est malaisé, même si les sièges avant coulissent électriquement. Pour une voiture de près de 300.000 €, l’équipement de série pourrait être plus généreux. Rien à redire, en revanche, de la finition. A 470 l, le coffre n’est pas vraiment grand eu égard aux dimensions de la voiture. Il n’est pas modulable, mais on peut commander des sacs ou des paniers à pique-nique sur mesure.

  • Budget

    Dans cette catégorie, parler d’argent ne se fait pas. Soit. La Wraith est évidemment très chère, mais vu les standards de Rolls-Royce, on peut dire que «ça va encore»... En matière de garantie et d’entretien, le constructeur se montre plus avantageux que ses concurrents, ce qui n’est pas le cas de la dotation de série ni du prix des options. La valeur résiduelle d’une Rolls reste très élevée. Mais en acheter une, c’est comme acheter une montre de grande valeur, on ne le fait pas que pour soi-même.

Rolls-Royce Wraith
Conclusion / Rolls-Royce Wraith

Si mentionner le prix de cette voiture et de ses options constitue une aberration, évoquons la boutade coutumière d’un ancien porte-parole de la marque: «Celui qui demande le prix d’une Rolls-Royce n’en achètera jamais !» En revanche, si vous pouvez vous le permettre et que vous êtes à la recherche du croiseur au long cours par excellence capable d’emmener 4 occupants pendant des centaines de kilomètres dans le confort et la sérénité et sans le moindre signe de fatigue à l’arrivée, alors, incontestablement, la Wraith (pour laquelle la notion de Grand Tourisme semble avoir été inventée) doit figurer sur votre liste d’achat.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le

Les concurrentes