Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Land Rover Defender 110 D240 : l’aventurier sans peur

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Grâce à sa suspension à 4 roues indépendantes et à sa structure autoportante en aluminium, le Defender se montre aussi à l'aise sur la route qu'en tout terrain. Satisfaction aussi pour la direction à assistance électrique, qui se révèle linéaire et communicative. Même en ligne droite, elle reste étonnamment précise. Les amortisseurs actifs, les ressorts pneumatiques, l'électronique et les pneus larges rendent le comportement dynamique, mais jamais insécurisant.

  • Sécurité

    Nous sommes curieux de voir si Land Rover acceptera de soumettre ce Defender aux essais de collision Euro-NCAP. Vu l'équipement de série, décrocher un bulletin favorable n'est aujourd'hui plus une formalité… Cela étant, la structure est robuste et le modèle, avec ses formes anguleuses et ses vastes surfaces vitrées, offre une excellente visibilité. Mais nous n'aimerions pas être le piéton ou le cycliste qui, en cas d'accident, atterrirait sur le capot!

  • Confort

    Les sièges sont de vrais fauteuils, le Diesel se montre peu sonore et la suspension pneumatique efface toutes les aspérités. Le Def' n'a plus rien d'agricole! Il est devenu un mangeur de kilomètres, qui transporte ses occupants avec une aisance étonnante; 5, 6 ou 7 personnes peuvent y prendre place. Mais l'occupant du jump seat optionnel ne devra pas être trop grand, ni trop corpulent. Même chose pour les passagers de la troisième rangée de sièges.

  • Sens pratique

    Pour le coffre, le 110 joue dans la cour des grands. Seul l'accès, via une porte battante, est peu pratique. Le Def’ n'est avare ni d’espaces de rangement ni de points de recharge. Quelques écrous nus çà et là renforcent le look «aventure». Le garnissage intérieur fait appel à des matériaux annoncés comme faciles à entretenir. Les marchepieds auraient pu être de série: même avec la suspension pneumatique au plus bas, le seuil à franchir pour grimper à bord reste haut.

  • La connectivité

    Le Pivi Pro (c'est le nom donné par Jaguar Land Rover a son nouveau système d'infodivertissement) est tout à fait dans le coup, qu'il s'agisse de vitesse de réaction ou de facilité d'utilisation. Grâce à la technologie over the air, le Pivi Pro reste à jour en permanence et est d'ores et déjà compatible avec la 5G. Apple CarPlay et Android Auto sont de série, ainsi qu'un hotspot WiFi. L'écran tactile de 10" fait également office de centre de contrôle en hors-piste.

  • Budget

    Les compétences du Defender ont fameusement progressé. Son prix aussi, hélas… Il est même particulièrement onéreux, au point que l'on peut se demander si l'investissement est justifié. En pratique, on est aussi bien servi avec un Discovery, et pour moins cher. Et si l'on craque pour son confort, il faut savoir que, pour le même prix, on peut acquérir un Range Rover Sport. Reste des aptitudes au tout terrain de premier ordre, et le look, bien sûr…

Land Rover Defender 110 D240 : l’aventurier sans peur
Conclusion / Land Rover Defender 110 D240 : l’aventurier sans peur

Land Rover a bien travaillé. Plutôt que de réaliser une copie rétro versant purement dans la nostalgie, le nouveau modèle rend hommage à ce riche passé avec des arguments bien d'aujourd'hui: les compétences en tout terrain et le côté «bête de somme» vont à présent de pair avec le confort et les aptitudes routières. En d'autres termes, le Defender n'impose plus de faire des choix, mais ambitionne de tout bien faire. Il y parvient dans une large mesure, mais cela se paie par une augmentation (très) sensible du tarif. Le Def' est devenu un baroudeur chic, désormais.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!
Journaliste AutoGids/AutoWereld

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI