Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Lamborghini Huracan LP 610-4 Spyder : à ciel ouvert

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    L’Huracan reprend le V10 atmo de la Gallardo porté à 610 ch et 560 Nm. Sobre sous les 4.000 tr/min, il souffle ensuite un ouragan mécanique à vous déchausser les molaires. D’autant qu’il est parfaitement secondé par sa nouvelle boite robotisée à double embrayage tandis que la transmission intégrale garantit une motricité sans faille. L’amortissement est tout aussi rigoureux et en adéquation avec les différents profils de conduite.

  • Sécurité

    L’Huracan mise sur le squelette hybride (alu et PRFC) de sa structure pour assurer la sécurité des occupants. Il garantit une rigidité torsionelle supérieure de 40% par rapport à son aïeul et prévoit des zones de déformation à l’avant et à l’arrière en cas de collision. Le tout est complété par des airbags frontaux. Le contrôle de stabilité et de traction viennent en appui de la transmission intégrale pour faire passer toute la puissance à la route.

  • Confort

    Capote fermée, l’accès à bord nécessite un peu de gymnastique. Mais une fois installé, tous les gabarits trouveront la position de conduite idéale. Les sièges sont enveloppants sans être étouffants. L’amortissement piloté offre le parfait compromis entre sport, confort et efficacité, malgré une monte pneumatique 20 pouces. La capote se déploie en 17 s et libère un habitacle bien protégé des turbulences aérodynamiques.

  • Sens pratique

    La visibilité périphérique est si mauvaise qu’on ne peut se passer des aides qui permettront d’éviter les éraflures, mais il faut mettre la main au portefeuille. Le dispositif du levage du museau optionnel s’avère aussi indispensable pour ne pas rester pendu au premier ralentisseur. Le coffre de 110 l est quant à lui très exigü. L’organisation des commandes est structurée mais le placement des boutons clignoteurs sur le volant a de quoi désorienter.

  • La connectivité

    A l’exception des quelques manomètres implantés sur la console centrale, l’instrumentation de l’Huracan est rassemblée derrière le volant. Un écran 12,3 pouces qui donne aussi accès à la navigation lorsqu’elle est envisagée. C’est en quelque sorte le Virtual cockpit du cousin Audi. Il s’agit en réalité de l’ancien système MMI, déjà très abouti pour l’époque et qui apportera entièrement satisfaction à condition de ne pas vouloir être trop connecté.

  • Budget

    A 225.000 €, l’Huracan Spyder est un peu plus accessible que ses concurrentes directes. Son V10 est sanctionné d’une fiscalité lourde, notamment due à ses rejets de CO2 élevé. Son V10 est encore plus goulu à l’usage avec des maximas qui peuvent facilement atteindre les 30 l/100 km. Sa dotation de série est riche d’équipements intéressants comme les freins en carbone-céramique mais mérite d’être complétée par des options indispensables et… lourdement facturées.

Lamborghini Huracan LP 610-4 Spyder : à ciel ouvert
Conclusion / Lamborghini Huracan LP 610-4 Spyder : à ciel ouvert

Avec l’Huracan, fini les sportives artisanales et approximatives. En cela, elle reprend et améliore l’ADN Gallardo, à laquelle elle succède. On sent véritablement que Lamborghini profite pleinement de sa filiation avec Audi pour offrir des modèles fiables et de qualité. L’Huracan Spyder séduit évidemment par son fantastique V10 atmosphérique qui s’apprécie d’autant mieux à ciel ouvert, ainsi que par ses nobles qualités routières qui font d’elle l’une des sportives les plus abouties du moment. Dommage qu’elle lèche l’asphalte de sa lèvre en carbone à la moindre déformation. La circonspection s’impose mais le risque de lui abimer le museau est bien réel… surtout en Belgique.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!