Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Citroën SpaceTourer 1.6 BlueHDi 115 : De l’espace à revendre

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le SpaceTourer surprend par son comportement dynamique, même s’il ne revendique aucune vocation sportive. Le mariage entre la souplesse du 1.6 HDi, la boîte 6 et le châssis évolué est des plus réussis. Dommage que la direction soit si démultipliée, surtout que le volant est paresseux à revenir à son point milieu. La sensibilité au fort vent latéral était inévitable au vu du gabarit. La suspension arrière peut sautiller à vide sur les chaussées dégradées.

  • Sécurité

    Met een vijfsterrenscore in de EuroNCAP-crashproeven, Isofix-verankeringspunten op de tweede rij en met naast ESP ook een cruisecontrol en snelheidsbegrenzer standaard, beschikt de SpaceTourer over een mooi veiligheidspakket, dat tegen meerprijs nog kan worden uitgebreid met extra airbags. Alleen de trekkracht van de voortrein is in natte omstandigheden niet altijd even goed. Dan grijpt de tractiecontrole zachtjes in.

  • Confort

    Dans cette exécution Business, le SpaceTourer a pour seule raison d’être de transporter ses occupants le plus confortablement possible. Cette navette d’aéroport s’avère être bien adaptée à ce genre d’utilisation. Il n’y a guère que sur les tronçons pavés pris à vitesse élevée que le châssis commence à laisser entrevoir ses limites. L’habitabilité est généreuse, mais le siège du conducteur et les banquettes manquent de soutien latéral.

  • Sens pratique

    Lorsque les deux banquettes arrière sont déposées, le volume du coffre de cette version Medium dépasse les 3.000 l. Voilà pour la théorie. En pratique, la dépose des banquettes nécessite de gros biceps et ne s'improvisera donc pas. Une différence de taille avec les SpaceTourer plus onéreux, davantage destinés aux familles. Heureusement qu’il est possible de caser facilement des bagages entre les banquettes. Reste que tout cela fait assez sommaire…

  • La connectivité

    En version de base, la connectivité se limite à un système audio compatible avec Bluetooth. Et la qualité en est franchement affligeante. Si l’on veut quelque chose de mieux, il faut opter pour l’onéreux système Connect, qui offre toutes les possibilités que l’on est en droit d’exiger et dont la qualité sonore est bien plus convaincante. Ajoutons que le système multimédia de PSA se commande aujourd’hui de façon beaucoup plus intuitive que par le passé.

  • Budget

    A la base, 34.000 € ne nous semble pas exagérée pour un minibus capable de transporter 9 personnes. Mais ce que le SpaceTourer donne à ce prix est affligeant, avec un équipement de base trop chiche et des matériaux bon marché nuisant à la qualité perçue. Voilà qui souligne que la vocation de cette exécution Business est avant tout professionnelle. Et si l’on se laisse tenter par quelques options, l’addition prendra un tour franchement déraisonnable…

Citroën SpaceTourer 1.6 BlueHDi 115 : De l’espace à revendre
Conclusion / Citroën SpaceTourer 1.6 BlueHDi 115 : De l’espace à revendre

Nous sommes toujours intéressés par l’essai d’une version de base, mais sommes généralement heureux de restituer le véhicule une semaine plus tard. Et ce SpaceTourer n’a pas fait exception à la règle. Nous avons certes été impressionnés par le dynamisme dont il fait preuve sur la route. Mais pour les occupants, le tableau est moins réjouissant, dans un habitacle dominé par les plastiques durs. C’est d’autant moins acceptable que le SpaceTourer n’est pas moins cher que la plupart de ses concurrents. On comprend que PSA souhaite améliorer ses marges, mais quand cela se résume à augmenter les prix sans donner plus en échange, c’est le client qui est perdant. Citroën se contente aussi d’une garantie de 2 ans (le minimum légal) alors que le ProAce Verso de Toyota, encore plus cher il est vrai, bénéficie d’une garantie de 5 ans.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!