Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / BMW 216d Active Tourer A : Diesel filtré

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    La nouvelle transmission à 2 embrayages et 7 rapports vient sublimer le 3 cylindres Diesel. Surtout grâce à son côté efficace privilégiant les passages anticipés et la roue libre, qui permet au 1,5 litre de siroter le moins de gazole possible. Sur la route, la 216d fait preuve d'un comportement très sain et d'une stabilité exemplaire. Au démarrage, le 3 cylindres se réveille dans une brusque cacophonie, mais ses vibrations se calment sur la route.

  • Sécurité

    De série, l'Active Tourer est dotée de 6 airbags ainsi que de toutes les assistances électroniques. En option, le Driving Assistant Plus ajoute le régulateur adaptatif, le maintien de voie, l'avertisseur de collision et le détecteur de piétons. Le freinage d'urgence ne fait pas partie de la dotation de base, mais il est également compris dans ce pack. En ce qui concerne l'éclairage, des feux DEL adaptatifs sont disponibles en option.

  • Confort

    Equipée des suspensions passives, la BMW 216d Active Tourer est orientée vers le confort. La conduite n'est pourtant jamais rébarbative, la direction est directe et précise alors que les suspensions filtrent les aspérités de la route adéquatement. Seules la visibilité de trois quarts avant et arrière et la colonne de direction décentrée viennent pénaliser de conduite. L'assise des sièges est courte et plate, mais ils n'en sont pas moins confortables.

  • Sens pratique

    En bonne familiale qui se respecte, l'Active Tourer dispose d'une multitude de possibilités de rangement: dans les portières, dans la console centrale et sous le plancher du coffre. De plus, la banquette coulissante et rabattable (option) augmente la modularité de l'espace arrière. Le dossier du siège du passager avant rabattable (option) permet de transporter de longs objets. Très habitable pour son encombrement extérieur, l'Active Tourer accueillera 5 adultes.

  • La connectivité

    La navigation à écran 6,5" ou 8,8" tactile reste en option. Tous ces systèmes s'utilisent via la molette placée à droite du levier de vitesse. Celle-ci permet de défiler à travers les menus de l'écran avec rapidité. Dans sa version Plus, le système iDrive peut comprendre les services BMW Connected et Concierge. Ils offrent plusieurs informations alors que le dernier permet d'être en contact avec un assistant BMW pour réserver un restaurant, par exemple.

  • Budget

    A 27.550 € de base, la Série 2 Active Tourer vient se placer au sommet de ses concurrentes… par le prix. Pour l'entrée de gamme Diesel 216d, il faut compter 29.800 €, auxquels il faut encore ajouter 2.100 € pour la boîte robotisée à deux embrayages. Comparée à la concurrence, la BMW est 2.740 € plus chère qu'un Volkswagen Touran et 1.045 € plus chère qu'une Mercedes Classe B à moteurs équivalents. Une fois équipée, elle passe facilement la barre des 40.000 €.

BMW 216d Active Tourer A : Diesel filtré
Conclusion / BMW 216d Active Tourer A : Diesel filtré

La mise à niveau de la Série 2 Active Tourer s’avère timide mais bien ciblée, faisant d’elle une familiale bon teint plus appréciable que jamais. Le confort, l’habitabilité et le côté pratique sont toujours bel et bien présents, mais ils sont désormais agrémentés d’une frugalité accrue. L’apport d’une nouvelle boîte réduit en effet la consommation du 3 cylindres sans pour autant l’étouffer. Mais ses économies en carburant ne sont pas suffisantes pour compenser le prix (très) premium de la bavaroise.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le