Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / McLaren 570S : Cohérence totale

Première représentante de la nouvelle famille Sport Series chez McLaren, la 570S se veut plus accessible que ses homologues plus puissantes et plus chères. Qui excelle dans le plus peut-il vraiment convaincre avec moins?

  • Avis Rédaction 15.39/20

Sommaire :

Avec son groupe hybride donné pour plus de 900 ch et son prix de base avoisinant le million d’euros, la P1 incarne (avec sa version GTR) l’Ultimate Series chez McLaren. La Super Series concerne quant à elle les 650S et dernières 675 LT (LongTail), Coupé et Spider, à minimum 235.000 €. Voilà qui laissait encore pas mal de marge à la maison de Woking pour développer une Sport Series, plus accessible dans tous les sens du terme. C’est dans cette catégorie que s’inscrit la nouvelle 570S essayée ici. Précisons encore que le programme de développement «par le bas» comprend aussi une 540C (C pour Club, en opposition au S de Sport), que nous n’avons malheureusement pas encore pu tester, abaissant sensiblement le prix du ticket d’entrée chez McLaren (à 162.750 €). Cette gamme d’accès sera bietôt complétée par la 570GT. 

  • Châssis rigoureux, train avant tranchant
  • Commandes viriles et plaisantes
  • V8 biturbo hyperactif et ultraperformant
  • Polyvalence, confort de marche préservé
  • Aspects partiques non négligés (coffre, rangement)
  • Présentation soignée, look de vraie supercar
  • Filtrage de la suspension et de la direction sur les mauvais revêtements
  • Motricité perfectible (avec pneus hiver)
  • Boîte parfois hésitante en mode automatique
  • Ergonomie compliquée, souvent peu intuitive
  • Détails de finition (accostages, bruits…)

Dans cet article : McLaren, McLaren 570S

Rédigé par le