Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / BMW X5 M, Range Rover SVR et Mercedes-AMG G63 : La manière forte

Vaisseaux amiraux, les gros SUV ne renoncent pas encore aux V8 suralimentés, car ils tentent plus que jamais de restituer les performances des sportives malgré leur poids et leur encombrement. Le nouveau Range Rover Sport SVR, fort de 550 ch, vient de remettre le feu aux poudres. Quelles chances a-t-il face aux 575 ch du BMW X5 M et 544 ch de l’insubmersible Mercedes-AMG G63?

Sommaire :

Le principe du SUV ou 4x4 surmotorisé n’est pas neuf. Certains soutiendront que cette mode a été lancée par les Allemands au début des années 2000, ce qui n’est pas tout à fait faux, même si la véritable paternité du genre, on la doit à Lamborghini et à son LM002 (produit entre 1986 et 1993 à 301 exemplaires), dont le V12 produisait 450 ch et quelque 500 Nm pour 2.600 kg. Dès lors, les Allemands ont plutôt popularisé le genre des SUV bourrés à la vitamine C. Et là, c’était bien au début des années 2000. D’abord le ML 55 AMG (347 ch, 2000), rejoint rapidement par le BMW X5 4.6 iS (347 ch également, 2001), puis par le Cayenne Turbo qui, d’emblée, voulait placer la barre plus haut (450 ch, 2003). La suite n’a évidemment été qu’une surenchère de puissance systématique, une fuite en avant qui est par ailleurs toujours en cours, avec un seul et même minimum syndical: le V8 suralimenté. Dans cette catégorie, personne n’y renonce. Ni le Range Rover Sport Supercharged, désormais baptisé SVR, ni le dernier X5 M, ni même le Mercedes-AMG G qui, malgré ses plus de 35 ans, ne craint pas d’accueillir sous son capot la fougue du 5,5 litres V8 suralimenté d’Affalterbach... Ni même, d’ailleurs, le V12 de 612 ch! On vous l’avait dit: lorsqu’il s’agit de SUV, il n’y a plus de limites.

Rédigé par le