Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

cote occasion

Obtenez dès maintenant et gratuitement la valeur d'une voiture d'occasion

estimer

Loisirs / Série d’été 2019 – Le Tunnel d’Envalira

Cet été, nous partons à la découverte de ponts (en juillet) et tunnels (en août) hors normes sur les routes européennes. Ce vendredi, entrons dans le tunnel d’Envalira en Principauté d’Andorre.

Sommaire :

La localisation

Dans les Pyrénées, le tunnel d’Envalira (Túnel de Envalira) relie l’Andorre (et sa capitale Andorre-la-Vieille) à la France. Il est situé au Pas de la Case (El Pas de la Casa), à la frontière franco-andorrane, entre Grau Roig et la Vallée du Valira. Il est situé à 2050 m d’altitude, et est ainsi le tunnel routier le plus haut d’Europe. La construction du tunnel, à cause du viaduc surplombant l’Ariège pour y accéder, a nécessité un échange de territoires entre les deux pays. L’infrastructure est d’ailleurs en partie installée en France à partir d’un rond-point à deux pas de la frontière.

Les origines

L’idée d’un tunnel sous le col du Port d’Envalira, un des plus hauts d’Europe, tortueux et difficile d’accès en hiver, date déjà des années 60. Dans les années 90, les ouvertures du tunnel du Puymorens en France et du Cadi en Espagne font craindre à la Principauté d’Andorre un isolement, étant de facto séparée de l’axe France-Espagne. Le projet va donc se concrétiser. Le tunnel d’Envalira doit donc permettre de faciliter l’accès au petit pays (et à ses boutiques). Il sera ouvert le 26 septembre 2002.

La construction

Il n’aura fallu que 3 ans pour percer la montagne, construire la route et le viaduc. Le chantier s’est tenu entre 1999 et 2002. Sa construction a été marquée par un souci particulier du respect de l’environnement. Le but était de préserver au maximum l’environnement de l’Envalira. Ainsi, le milieu naturel a été contrôlé avant même le début des travaux. La zone de chantier a été réduite au minimum. Les chemins naturels ont été préservés au mieux et les coupes d’arbres strictement contrôlées. Et, surtout, des hydrosemences, le replantage d’arbres et l’aménagement d’espaces verts ont accompagné la construction du tunnel. Les équipes ont également veillé à réduire l’impact sur la faune sauvage. Le tunnel est géré par la société Globalvia (société espagnole appartenant à la Caja Madrid et la FCC) jusqu’en 2052. La construction du tunnel a coûté 80 millions € environ.

Les dimensions

Le tunnel d’Envalira mesure 2879 m de long, mais toute l’infrastructure avec le viaduc et la route a une longueur totale de 3892 m. C’est surtout le tunnel routier important le plus haut d’Europe. Il culmine entre 2043 et 2052 m d’altitude. En cas de problème, des bouches d’évacuation sont installées tous les 250 m.

La traversée

En hiver, vu l’altitude, il est parfois nécessaire d’avoir des chaînes pour rejoindre son entrée, qu’il faut enlever sur une aire de déchaînage, car leur usage est interdit dans le tunnel. La route est pourtant surveillée en permanence et traitée pour éviter l’accumulation de neige ou de glace. L’équipement de la concession est d’ailleurs impressionnant : deux camions, deux pick-up, deux camions chasse-neige, une turbine fraise, une turbine manuelle et deux épandeuses. Toutefois, il n’est pas impossible que son accès soit temporairement fermé à la circulation en raison des conditions climatiques. Côté français, la N22 étant un axe majeur, la conduite en hiver est pourtant généralement possible. En été, son accès par la France offre de beaux paysages pyrénéens. Le tunnel est payant (6,80 € pour une voiture en 2019), avec un poste de péage côté ouest (en sortie en venant de France). La traversée dans le tube bidirectionnel (1 voie dans chaque sens) se fait à 70 km/h maximum, soit en près de 3 minutes. Les conducteurs doivent respecter une vitesse minimale de 40 km/h et une distance de sécurité de 70 m.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.