Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Environnement / Voitures de société : stabiliser la référence-CO2

Une anomalie liée à la référence-CO2 des voitures de société a été corrigée par la Commission des Finances de la Chambre pour stopper sa croissance.

Sommaire :

Utilisée pour calculer l’avantage en toute nature (ATN) sur base duquel est prélevé l’impôt des personnes physiques, la référence-CO2 des véhicules de société dépend de la nature des véhicules immatriculés. Avec une croissance du nombre de voitures dont les émissions de CO2 sont plus élevées, cette référence a elle aussi augmenté, de telle sorte qu’au terme de l’exercice comptable de 2019, une anomalie dans le système est apparue, provoquant l’augmentation des émissions de CO2 globales. Une faille qu’a colmaté la commission des Finances de la Chambre.

Dieter Van Besien – député écolo-Groen : « La législation actuelle stimule en fait une augmentation des émissions de CO2 du parc automobile. C’est le monde à l’envers. » Un constat amer qui a trouvé une solution « simple » avec l’adoption d’une proposition de loi des partis écologistes qui ne permet plus à la référence-CO2 d’augmenter. Autre conséquence de cette décision, les valeurs d’émissions de référence-CO2 de 2020 sont diminuées pour reprendre celles appliquées en 2018. L’objectif est donc de restreindre le nombre d’immatriculations pour les véhicules plus polluants afin de diminuer les émissions de CO2 effectives – quoique le débat reste ouvert à ce sujet concernant les voitures hybrides rechargeables, très intéressantes sur le plan fiscal certes, insuffisamment utilisées à bon escient – en les rechargeant aussi souvent que possible pour maximiser la circulation en mode 100 % électrique – et donc plus gros pollueurs que certains modèles 100 % thermiques aux prestations équivalentes mais vendues avec une homologation CO2 supérieure.

Notons que la loi a été adoptée sans l’appui du PTB – qui s’est abstenu – ni de la N-VA et du Vlaams Belang, qui s’y sont opposés.

 

Source : Belga

 

Web Editor

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.