Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Environnement / L’industrie allemande veut réduire les plafonds européens de NOx

Le ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, a interpellé l’Europe sur la nécessaire réduction des plafonds imposés pour les émissions de NOx. Selon lui, il n’y a pas de risques sanitaires. Ou ils sont exagérés.

Le ministre allemand des Transports, Andreas Scheuer, a exhorté la Commission européenne à réviser ses plafonds d’émissions de NOx. Selon lui et un panel de médecins allemands, il n’y a pas vraiment de risques sanitaires autour de ces rejets polluants. Ou en tout cas, ils sont fortement exagérés. Le journal Bild a rapporté l’information.

40 mg/m3

Le plafond actuel impose de ne pas dépasser 40 mg/m3 d’air en moyenne. Ce qui, encore une fois pour Andreas Scheuer, est trop restrictif et pas justifié. Il met en garde de surcroît sur les problèmes que pourrait rencontrer l’industrie automobile pour satisfaire à ces normes.

De qui se moque-t-on ?

On se demande un peu de qui Andreas Scheuer et, en tout cas, il ne pouvait pas agir différemment pour faire planer des soupçons de collusion avec l’industrie automobile allemande. Car ces plafonds ont été édictés dans la foulée du Dieselgate. Par ailleurs, de nombreuses études comme de nouveaux outils satellites mis en place par l’ESA, l’Agence spatiale européenne, démontrent que les concentrations actuelles de NOx produits en particulier par les moyens de transport fonctionnant au Diesel (à l’essence aussi depuis l’injection directe), sont largement toxiques pour la santé humaine.

400.000 décès par an

En Europe, rappelons que 400.000 décès interviennent chaque année en raison de la pollution atmosphérique. En Belgique, ce sont 10.000 personnes qui décèdent chaque année. Manifestement, l’industrie allemande utilise tous les moyens de pression possibles et imaginables pour retarder les échéances et continuer d’amortir leurs investissements dans les moteurs thermiques et en particulier dans les Diesel. C’est en tout cas ce que cette intervention bien maladroite donne à penser.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.