Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Environnement / De l’hydrogène vert dans le Hainaut

Luminus et Ideta vont installer des pompes à hydrogène décarboné dans les zonings du Hainaut occidental. Le H2 sera produit par électrolyse avec de l’énergie renouvelable.

L’Agence de développement de la Wallonie Picarde, Ideta et Luminus collaborent à un projet de production, de stockage et de distribution d’hydrogène « vert ». Il est notamment prévu d’installer des pompes à hydrogène décarboné dans les parcs d’activité du Hainaut occidental. Ces stations-service, distribuant sous une pression de 350 bars, seront installées à Orientis à Ghislenghien, Polaris à Péruwelz, Leuze-Europe et Tournai-Ouest. Elles serviront à alimenter les réservoirs de véhicules à pile à combustible. Ce projet s’adresse essentiellement aux transporteurs qui auraient fait l’acquisition de camions FCEV. Il complètera néanmoins le réseau en cours de déploiement.

Électrolyseur à Tournai

Cet hydrogène ne sera pas gris, mais « vert », car produit à partir d’énergie renouvelable. Le premier site de production sera à Tournai avec un électrolyseur de 4 MW, accompagné d’un parc de panneaux solaires d’une puissance maximale de 6,4 MWc qui complètera l’énergie excédentaire des parcs éoliens. Un deuxième site est à l’étude. Le tout devrait être opérationnel d’ici 2023. Pour alimenter les pompes, l’hydrogène est compressé puis transporté jusqu’aux stations de distribution. Deux d’entre elles seront à proximité immédiate des électrolyseurs prévus.

En sous-sol

Il est également prévu de stocker le surplus dans des poches souterraines ayant contenu du méthane (gaz de ville). Cela permet non seulement de le garder sur du long terme pour une utilisation ultérieure. Mais en le combinant avec du CO2, il peut servir à produire du méthane de synthèse. Cela pourrait donc aussi servir à la transformer, par exemple, en CNG « vert ». Ce carburant, Ideta le distribue également en Belgique et au Luxembourg sous la marque Enora.

Illustration : © EDF

Notre expérience de la voiture FCEV à hydrogène.

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.