Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Environnement / Les constructeurs sous-estiment leurs émissions de CO2

Rédigé par Frédéric Kevers le

Selon un rapport de Transport & Environment, les émissions mondiales réelles des constructeurs automobiles seraient 50 % supérieures à celles déclarées par ces derniers et constituent une bombe à retardement.

Sommaire :

Désormais, les constructeurs automobiles doivent « déclarer » leurs émissions de CO2 sur base de différents critères régis sous forme de « champs d’application ». Or, le champ d’application 3 (émissions indirectes) implique de déclarer les émissions liées la distance totale parcourue et la consommation de carburant des voitures. Ce serait à ce niveau-là que certains constructeurs sous-estimeraient les valeurs déclarées, parfois dans des proportions très conséquentes. Il en résulterait, selon T&E, que les émissions mondiales réelles seraient de moitié supérieures à celles déclarées.

Hyundai-Kia et BMW gros cachotiers

Le rapport de Transport & Environment (T&E) révèle que les groupes Hyundai-Kia et BMW sont ceux qui sous-estiment le plus leurs émissions concernant le champ d’application 3, respectivement de 115 et 80 % ! Un élément pourtant fondamental dans l’évaluation de l’impact global en matière d’émissions des constructeurs sur le cycle de vie complet des véhicules vendus. Par exemple, un constructeur comme Toyota baserait ses déclarations sur une durée de vie de 100.000 km par véhicule vendu. Un kilométrage « moyen » bien loin de la réalité selon T&E.

Pour Luca Bonaccorsi, directeur de la finance durable chez T&E, « les constructeurs automobiles essaient de tromper les investisseurs en sous-déclarant les émissions de leurs voitures pendant toute leur durée de vie. Cela tourne en dérision leurs prétentions écologiques ».

 

Au niveau des géants du pétrole

Et Luca Bonaccorsi d’aller encore plus loin en expliquant qu’à l’heure actuelle, les investisseurs se basant sur des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance, ndlr) seraient trompés par les constructeurs automobiles. Selon T&E, en réalité, les constructeurs automobiles sont donc presque aussi intensifs en carbone que l'industrie pétrolière et M. Bonaccorsi de préciser que « selon les déclarations officielles, un euro investi dans une entreprise automobile finance pratiquement la même quantité de carbone qu'un euro investi dans une entreprise pétrolière. »

Un constat alarmant qui implique que les constructeurs automobiles qui continuent à vendre des voitures émettant beaucoup de CO2 constituent une bombe à carbone à retardement pour les investisseurs « durables ».  

Pour donner un exemple, les géants de l’industrie pétrolière - Exxon Mobil, BP et Shell – présentent une moyenne de 5000 tonnes d’équivalent CO2 pour 1 million € investi. En comparaison, certains groupes automobiles sont bien au-delà de cette valeur. Le rapport des constructeurs automobiles indiquant, par exemple, que l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi présenterait un rapport de 10.000 tonnes de CO2/million € investi. Même Honda serait à 7000 t/million € investi. Mais T&E fustige certains constructeurs qui déclareraient des émissions bien en dessous de la réalité, ce qui expliquerait que BMW ou Toyota se placent sous la barre des 2000 t/million € par exemple.

Web Editor

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.