Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Coin de la rédaction / Rédacteurs sans filtre - Les petites voitures sont-elles condamnées à disparaître ?

Entre les normes de sécurité et antipollution toujours plus drastiques, la prédilection des constructeurs pour les SUV plus rémunérateurs et l’électrification programmée de l’automobile au sens large, les petites voitures n’ont plus la cote, trop chères à produire et générant trop peu de marges.

Sommaire :

Au-delà de leur rigueur journalistique et de leur point de vue de professionnels de l’automobile, les membres de la rédaction sont avant tout des automobilistes et des citoyens lambda. Dans « Rédacteurs sans filtre », c’est le cœur qui s’exprime avant tout ! Cette semaine, nous leur avons demandé s'ils pensaient que les petites voitures étaient condamnées à disparaître.

La petite voiture capable de parcourir les mêmes distances presque aussi facilement que la grande familiale va-t-elle disparaître ? Oui, sans doute ! L’explication est à la fois liée aux coûts des développement et aux normes de plus en plus sévères. Mais aussi à l’électrification. Du moins tant que la technologie des batteries n’évoluera pas sur deux points : l’autonomie et la vitesse de charge.

Les citadines électriques sont très mal à l’aise en dehors des villes et sur autoroute. Cela pourrait amener à un glissement vers des services d’autopartage avec une grande flotte de petites voitures uniquement adaptées à de courts trajets et d’autres véhicules, en moindre quantité et avec un tarif de location plus élevé, pour de plus longs parcours en fonction des besoins.

Cette disparation des petites voitures polyvalentes accessibles à (presque) tous les budgets va surtout pénaliser les jeunes conducteurs, les citadins nomades et les publics fragilisés. C’est une évolution décourageante de l’offre automobile. D’autant que la mobilité publique ne s’améliore guère pour compenser cette perte. Quant à ceux qui auront la chance d’avoir les moyens d’acheter une « voiture », forcément moyenne ou grande, ils garderont leur flexibilité et leur mobilité automobiles, de plus en plus onéreuses et élitistes.

L'offre de petites voitures se réduit, mais je ne pense pas qu'elles soient en voie d'extinction, même si les constructeurs gagnent relativement peu d'argent avec elles. En particulier dans le sud de l'Europe, avec ses rues étroites, il y a encore beaucoup de demande pour les Pandas, 500 et Aygo. Fiat et Toyota n'abandonneront pas ce marché facilement ; ces derniers ont même un tout nouveau modèle prêt.

Pour ceux qui ont de la place dans leur rue pour garer une voiture de 4 mètres, la Dacia Sandero est la seule bonne réponse. Pour un peu moins de 10.000 €, soit moins que ce que vous paieriez pour une Fiat Panda, une Renault Twingo, une Hyundai i10, une Toyota Aygo (X) ou une VW Up, vous pouvez avoir une Sandero de base. Il n'y a pas de radio, mais il y a de la place pour 5 personnes. Ce n'est pas pour rien qu'elle est la troisième voiture la plus vendue en Europe.

Aujourd’hui, proposer une citadine – ou petite voiture de moins de 4 m de long, résumons cela comme ça – à un prix compétitif tout en dégageant une marge suffisante est devenu presqu’impossible en raison de normes de sécurité de plus en plus contraignantes, au même titre que les normes anti-pollution. Un phénomène qui va aller en s’empirant, notamment avec la future norme Euro 7. Par conséquent, investir des sommes conséquentes dans le développement de nouveaux produits pour un durée de vie de 3 à 5 ans maximum ne se justifie plus pour les constructeurs européens. Reste à voir quelles conséquences « psychologiques » cette hibernation du segment aura sur la clientèle urbaine ou à petits moyens délaissée par les constructeurs pour le moment.

Seule exception pour le moment, Dacia qui profite de son concept « low-cost » se basant sur des composants amortis pour produire des véhicules répondant aux critères minimum requis sans que cela ne coûte un pont au constructeur. Les « Roumains » peuvent donc vendre leurs petits modèles à un prix compétitif tout en dégageant une marge intéressante. Les marques asiatiques profitent de leur côté de leur présence avec ce type de modèles sur le marché asiatique en plus de l’Europe et disposent donc de volumes de ventes supérieurs qui permettent de réduire les coûts de production.

Mais je pense que la « disparition » des petites voitures n’est que momentanée. Avec la diminution du coût de production des batteries et autres composants spécifiques aux véhicules électriques, les modèles de petit format reviendront en force dans la seconde moitié de la décennie. Elles pourraient même se transformer en nouvelle poule aux œufs d’or pour les constructeurs. En attendant, certains décident de déjà faire le pari de se lancer dans des citadines ou polyvalentes électriques, à l’instar de Renault qui jouera sur le capital sympathie de ses R5 et R4 « revivals » électriques ou du groupe Volkswagen qui profitera de la force du nombre avec VW, Seat et Skoda.

Je doute qu'elles disparaissent complètement, car il y aura toujours un public pour ce genre de véhicules : citadins, jeunes conducteurs, petits budgets... Du moins je l'espère, car en dehors d'un véhicule de famille, c'est la catégorie de véhicules la plus intelligente pour déplacer un seul conducteur.

Certes, la marge qu'il est possible de se faire dessus est faible comparée à celle des gros SUV suréquipés, donc les gros groupes essaieront certainement de ne le proposer que pour une seule de leurs marques.
Et aussi, en cette période d'électrification, un petit gabarit ne permet pas de loger une batterie de grande taille, donc l'autonomie est limitée. Mais lorsque les prix des batteries auront baissé et leur densité énergétique augmenté, il y aura je pense (j'espère) un retour en force.

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.