Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Budget / Combien y a-t-il de voitures salaires en Belgique ?

Question simple, réponse compliquée : c’est bien la preuve que la voiture salaire est un phénomène belge. Tentative de réponse avec une fact sheet d’un chercheur de l’ULB, Xavier May.

Sommaire :

Les statistiques officielles ne permettent pas de connaître directement le nombre de voitures de société en circulation en Belgique. En 2017, Xavier May, chercheur à l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du territoire (DGES-IGEAT) de l’ULB, s’est risqué à l’exercice. On y apprend qu’il y avait 831.000 voitures immatriculées au nom d’une personne morale le 31 décembre 2015. Mais il ne s’agit pas uniquement de voitures de société ou de voitures salaire. D’ailleurs, il peaufine son calcul en définissant bien le statut de « voiture de société ». Il s’agit d’un véhicule automobile « mis à la disposition d’un travailleur par sa société ou son employeur et qui peut être utilisé pour des besoins privés ». Le véhicule d’un indépendant n’est pas pris en compte, tout comme la voiture de service. Par contre, en plus de la voiture proposée aux salariés, il faut aussi compter celles des dirigeants d’entreprise, malgré leur statut d’indépendant.

Et ça fait combien ?

En allant chercher les déclarations fiscales sur l’ATN et de la cotisation CO2, il est possible de filtrer les chiffres. Sur base de ces données, le chercheur de l’ULB a calculé qu’au 4e trimestre 2015, il y avait 425.000 « voitures salaires » mises à la disposition d’employés et 122.350 voitures de société déclarées par les dirigeants d’entreprise (soit pour 41,5 % des patrons). Xavier May précise toutefois qu’il y a certainement ici une sous-estimation. On obtient néanmoins 425.000 + 122.350 = 547.350 voitures de société. Mais c’est le minimum, car un autre calcul donne la fourchette supérieure.

La bonne fourchette

En déduisant les véhicules de service (estimation à 91.000 voitures), les autos de location à court terme, celles de démonstration (garages) et les flottes pour l’autopartage des voitures immatriculées au nom d’une personne morale, le calcul donne 831.000 – 91.000 – 17.000 – 52.000 – 650 = 670.350 voitures de société. En corrélant les chiffres avec d’autres constatations, le nombre hypothétique est donc de l’ordre de 625.000 voitures au moins (en 2016) mises à disposition des salariés ou des dirigeants d’entreprise. Soit pour 13,5 % des travailleurs avec une part de 11 % du parc automobile belge.

Lire la fact sheet dans son intégralité :

Retour sommaire

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.