Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

 Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

En savoir +

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Subaru XV

La nouvelle Impreza nous arrive d'abord avec une assiette surélevée, celle de la XV. Subaru cherche ainsi à hisser son modèle phare sur le seul marché en plein essor, celui des SUV compacts.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La Subaru XV a la garde au sol minimale du Forester (220 mm). Autorisons-nous, à ce stade, la réflexion suivante : pourquoi s'échiner à abaisser au maximum le centre de gravité des organes mécaniques (les éléments symétriques de la transmission intégrale et la faible hauteur du 4 cylindres boxer) si c'est pour relever le tout sur une suspension «alt-upisée»? Le débat tourne court dès lors qu'on prend la peine de recadrer le véhicule parmi ses congénères et là, il faut bien admettre que la XV a toujours le centre de gravité le plus bas. Ce qui la rend très agréable à vivre dans le sinueux, où elle vire toujours bien à plat sur une suspension parfaitement tarée sous l'angle du rapport confort/efficacité.

La XV 1.6i de base dispose toujours d'une commande de réduction Hi/Lo au plancher (entre les sièges) lorsqu'elle est équipée de la boîte manuelle (à 5 rapports). Outre le progrès en silence, souplesse et frugalité des moteurs à essence, celui qui a été réalisé sur la boîte CVT - une option qui leur est réservée - mérite une mention. Désormais dénommées Lineartronic, les unités à «variation continue» se révèlent beaucoup plus promptes à réagir, plus tranchantes au démarrage et consistantes à la relance, tout ça sans plus encaisser les kickdowns en faisant beugler le moteur.

Toujours un peu en retrait par rapport aux 4 cylindres en ligne, faute de pouvoir prétendre aux mêmes performances, le moteur boxer reste plus que jamais une attraction. Dans ses versions à essence, le moteur Subaru à 4 cylindres horizontaux (opposés 2 à 2) a su remettre bien à plat sa tendance à picoler, histoire de réduire les écarts avec le très frugal boxer Diesel. La XV devrait permettre de mieux profiter de ces mécaniques atypiques tant tout, chez elle, respire la cohérence : le gabarit, les accès à l'habitacle, la traction intégrale (AWD), la boîte CVT désormais réactive, le sens pratique, les espaces de rangement, le rapport optimal entre encombrement et habitabilité et, non des moindres, ses petits airs de transgression qui la rendent follement sympathique en ville.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1514 du 7 janvier 2012.

Dans cet article : Subaru, Subaru XV

Les concurrentes