Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Toyota Hilux 2.8 D-4D Invincible - l'aventure vous attend

Depuis des décennies, le Toyota Hilux est connu pour être un cheval de trait indestructible. Avec un lifting, un moteur plus puissant et un nouveau modèle haut de gamme, ce pick-up veut désormais aussi mettre en avant son attrait pour les loisirs.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Dix-huit millions : c'est le nombre de véhicules Hilux construits par Toyota depuis 1968, date de lancement de la première génération du pick-up. Au cours du dernier demi-siècle, ce modèle s'est forgé une solide réputation de qualité, de durabilité et de fiabilité. Le Hilux était un cheval de trait indestructible ; des choses comme le confort raffiné, les performances fougueuses ou les équipements somptueux étaient toujours secondaires...

Ces dernières années, cependant, le marché des pick-up a changé. En Europe aussi, de plus en plus de particuliers sont séduits par le parfum d'aventure et de loisirs qui entoure ce type de véhicules. Et cela se reflète dans les chiffres de ventes, qui continuent d'augmenter chaque année : selon les estimations de Toyota, le marché européen des pick-up représentera quelque 208.000 voitures par an d'ici 2023. À titre de comparaison, en 2015, ils n'étaient que 154.000.

Bien entendu, ces particuliers ont des attentes différentes de celles de l'entrepreneur de jardinage qui utilise son pick-up pour transporter ses matériaux, ou du commerçant de foire qui souhaite surtout utiliser son pick-up pour tracter son stand de pumpernickel. Encouragées par des modèles tels que l'Amarok de Volkswagen, mais aussi par le succès croissant des pick-ups américains hyper luxueux, les marques asiatiques - traditionnellement les plus fortes sur ce segment - ont entre-temps compris que les conducteurs de pick-ups d'aujourd'hui apprécient également leur confort. Toyota a profité du facelift de son Hilux pour proposer un moteur plus généreux, ainsi qu'une version haut de gamme.

En termes d'équipement, l'Invincible n'ajoute pas grand-chose au Lounge, si ce n'est le système hi-fi JBL avec 9 haut-parleurs. Mais le Toyota Hilux Invincible affiche une présence sans pareille, grâce à une carrosserie unique qui comprend une protection du soubassement, des passages de roue noirs, des jantes idem et un hayon sur lequel est estampillé le nom de cette version. À l'intérieur, l'Invincible se distingue par le revêtement des sièges en cuir perforé, des instruments spécifiques, un éclairage d'ambiance bleu sur les portes et un supplément de chrome. Tout cela a l'air très élégant, mais le prix de cette version en vaut également la peine : à partir de 48.150 €.

Test 2021 Toyota Hilux 2.8 D-4D Invincible - Review AutoGids

Comportement

L'actuel Hilux - déjà la huitième génération - date de 2016, il avait donc besoin d'un petit lifting. À l'extérieur, cela concerne principalement le nez, qui est désormais orné d'une calandre " tridimensionnelle " et de nouveaux pare-chocs. De nouveaux feux à technologie LED sont également disponibles à l'avant et à l'arrière, et le catalogue s'enrichit de nouvelles jantes et d'une nouvelle couleur de carrosserie : Oxyde Bronze. À l'intérieur, le lifting se traduit par de nouveaux instruments (bien que toujours analogiques) et un nouveau système d'infodivertissement (avec un écran de 8 pouces). Celui-ci conserve également les raccourcis et les cadrans physiques, mais il est désormais compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Sous la peau, le 2.4 Diesel de 150 ch est rejoint par le 2.8 D-4D de 204 ch de l'actuel Toyota Land Cruiser, que le constructeur japonais ne propose en Belgique qu'en combinaison avec une boîte automatique à 6 vitesses. Le nouveau groupe motopropulseur est certes plus rapide sur le papier - 10,7 s pour le 0 à 100, contre 12,8 pour le 2.4 D-4D couplé à l'automatique - mais il souffre par contre d'un caractère peu civilisé, avec beaucoup de bruit et de vibrations. En bref, la différence entre les deux n'est pas écrasante. Ce qui est positif, c'est que le grand Diesel n'est que légèrement plus gourmand que le petit : 9,4 l/100 km contre 9,3, selon les chiffres WLTP. Il s'agit de valeurs élevées, qui impliquent également des émissions de CO2 importantes.

La consommation élevée est également due à l'architecture robuste du Hilux, qui reste fidèle à son châssis en échelle et à ses ressorts à lames à l'arrière. Une construction qui reste inégalée pour le transport de charges lourdes, mais qui n'est pas optimale pour le confort des occupants ou la qualité du comportement routier. En particulier avec une caisse vide et un essieu arrière non chargé, une telle configuration a toujours tendance à rebondir ou à se caler sur les surfaces bosselées. Les Japonais affirment en avoir tenu compte et ont rendu la suspension arrière un peu plus accommodante. Nous sommes prêts à les croire, mais dans la pratique, la tenue de route du Toyota Hilux est encore assez rude, avec des mouvements de caisse prononcés dans les virages et un arrière qui réagit de façon nerveuse sur les mauvaises routes.

Mais le Toyota Hilux se venge dès que l'on quitte l'asphalte, car en dehors des routes, cette architecture robuste devient une alliée. En tant que Double Cab, le Hilux dispose toujours de quatre roues motrices, bien qu'elles ne soient pas permanentes : dans des circonstances normales, toute la puissance est transmise aux roues arrière, mais sur route glissante, vous pouvez utiliser un bouton rotatif pour engager le train avant, si nécessaire en combinaison avec des rapports courts. Pour les travaux vraiment lourds, vous pouvez également verrouiller les différentiels avant et arrière. Cet arsenal mécanique est complété par des systèmes électroniques d'aide à la conduite utiles, tels qu'une aide à la descente, une aide au départ en pente ou une fonction de stabilisation de la remorque.

 

Test 2021 Toyota Hilux 2.8 D-4D Invincible - Review AutoGids

Verdict

Avec le nouveau 2.8 Diesel et la version Invincible, habillée de manière aventureuse, Toyota tente de gagner le cœur de l'acheteur de pick-up privé. Cependant, le sang est plus épais que l'eau et sur la route, le caractère utilitaire de ce cheval de trait indestructible devient vite apparent. On n'y peut rien, un pick-up se conduit simplement un peu plus brutalement qu'un SUV. Mais cela ne fait-il pas partie de son charme ?

 

Journaliste AutoGids/AutoWereld

NEWSLETTER