Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Ferrari 296 GTB : V6 sans craintes

Rédigé par Klaas Janssens le

La Ferrari 296 GTB est propulsée par un V6 biturbo hybride rechargeable dont la puissance systémique est de 830 ch. Le Moniteur Automobile en a pris le volant.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Il n'est pas tout à fait clair si la 296 GTB remplace ou plutôt succède à la F8 Tributo, mais elle est la première Ferrari développée pour la voie publique avec un moteur V6. Il est assisté non seulement par deux turbocompresseurs, mais aussi par un moteur électrique qui porte la puissance du système à 830 ch. Bien que la Ferrari 296 GTB passe de 0 à 100 km/h en 2,9 s et atteigne une vitesse maximale de 330 km/h, le constructeur italien affirme que ce n'est pas la puissance ni les performances qui priment. C'est le plaisir de conduire.

Carrosserie et dimensions

Bien que la Ferrari 296 GTB soit un enfant de la soufflerie, Maranello évite de la gâter à l'excès. Les lignes inspirées de la 250 LM sont élégantes et fonctionnelles, avec des solutions aérodynamiques intelligentes dans le museau et à l'arrière qui génèrent une pression vers le bas sans augmenter la traînée aérodynamique. La partie avant est dotée d'une pelle à tarte dérivée de la Formule 1, un élément qui dirige l'air le plus efficacement possible à travers le plancher jusqu'au diffuseur. L'aileron pneumatique actif, qui se cache entre les feux arrière - qui ne sont plus ronds -, fournit 100 kg supplémentaires d'appui. Le plus grand défi, cependant, était le refroidissement du V6 biturbo hybride rechargeable.

Le moteur V6, placé au milieu du véhicule, a incité les ingénieurs à raccourcir l'empattement, de sorte que la distance entre les deux essieux est inférieure de 1,5 cm à celle d'une F8 Tributo. En conséquence, la Ferrari 296 GTB est beaucoup plus compacte et élégante. Elle offre également une répartition agressive du poids, soit 40,5 % à l'avant et 59,5 % à l'arrière. Il n'y a toujours pas de monocoque en fibre de carbone ; le constructeur italien de voitures de sport opte à nouveau pour une base en aluminium. Il en résulte un poids à sec de 1470 kg.

Le design de la carrosserie regorge de détails astucieux et de clins d'œil aux anciens modèles Ferrari. Les freins avant sont en outre refroidis par des bouches d'air intégrées aux phares, et le boîtier rouge sur le capot, par ailleurs transparent, est une référence à la Testarossa. Plus beau encore est le silencieux central, placé très haut, de la ligne d'échappement en grande partie en inconel.

2022 Ferrari 296 GTB V6 PHEV

>> Longuer : 4.565 mm, largeur : 1.958 mm, hauteur : 1.187 mm, empattement : 2.600 mm, poids à sec : 1.440 kg

Intérieur et coffre

L'intérieur de la Ferrari 296 GTB adopte le compteur numérique et le volant sport multifonction de la SF90 Stradale. Il faut s'habituer au retour haptique des commandes, mais le système d'infodivertissement présente une structure claire, un beau design et de nombreuses fonctions. La position assise est presque parfaite, même si les sièges sport ne plairont pas à tous les dos. La visibilité autour du cockpit est remarquablement bonne et derrière les sièges, il y a un espace de rangement supplémentaire. Et c'est une bonne chose, car il n'y a presque pas de place pour une vraie valise.

2022 Ferrari 296 GTB V6 PHEV

Spécifications et performances

Le moteur de 3 litres a un angle de bloc de 120 degrés et utilise une configuration dite en V chaud, où les turbocompresseurs tournent dans des directions opposées et sont montés dans le V. Cela permet une conception compacte avec un centre de gravité bas. Au cours du développement, l'accent a été mis sur l'optimisation de la combustion, ce qui a permis de maximiser les performances et de minimiser les émissions. Le V6 biturbo développe une puissance de pointe de 663 ch, mais grâce au moteur électrique monté entre le bloc et la boîte de vitesses (une transmission robotisée à double embrayage à huit rapports), la puissance du système est portée à 830 ch. Le couple maximal est de 730 Nm et est atteint à 6250 tr/min.

Contrairement à la SF90 Stradale à transmission intégrale, le groupe motopropulseur hybride rechargeable transmet cette puissance uniquement aux roues arrière, ce qui oblige le différentiel arrière actif et l'électronique à faire des heures supplémentaires pour transformer ce muscle en vitesse. Aucune énergie n'est perdue car tout excédent est utilisé pour recharger la batterie. En conduite, la réponse de l'accélérateur, très vive, est la plus perceptible. Bien que la pression des turbocompresseurs ait augmenté de 24 %, toute tendance au turbo-lagging est impitoyablement tuée dans l'œuf par l'assistance électrique. Les transitions du mode de conduite purement électrique au mode hybride se font avec un rugissement du V6, comme si la Ferrari 296 GTB voulait montrer qu'elle est sérieuse.

Le V6 de la Ferrari 296 GTB n'est ni un petit V8 ni un demi V12, mais il a un caractère bien à lui. Dans les bas régimes, il grogne comme un V8, mais poussez le compte-tours vers le rouge et le moteur hurle comme un V12. Ce n'est pas un moteur particulièrement bruyant pour autant, même à 8500 tr/min, vos tympans ne seront pas sollicités. Mais la bande sonore est digne d'une Ferrari. À l'intérieur du compartiment moteur, quelques diaphragmes résonnants ont été ajoutés pour donner au son existant une nuance supplémentaire, mais au moins, elle ne passe pas par les haut-parleurs.

2022 Ferrari 296 GTB V6 PHEV

>> 3.0-V6 (biturbo essence) PHEV; 663 ch et 730 Nm (puissance système : 830 ch), 0-100 km/h en 2,9 s, Vitesse maxi : +330 km/h

Autonomie et charge

Le module électrique du groupe motopropulseur hybride rechargeable combine un moteur électrique de 167 ch et une batterie lithium-ion de 7,45 kWh, située transversalement derrière l'habitacle et utilisée comme élément structurel. La Ferrari 296 GTB dispose d'une autonomie de 25 km avec sa batterie et peut atteindre une vitesse de pointe électrique de 135 km/h. Comme sur la SF90 Stradale, quatre modes de conduite différents sont disponibles, avec un mode Performance et un mode Qualification en plus des modes Electrique et Hybride. Dans ce dernier cas, toute l'énergie électrique est utilisée pour optimiser les performances du système d'entraînement. Dans les autres cas, la récupération rapide de l'énergie est remarquable, de sorte que vous êtes rarement à court d'énergie électrique. À noter également : les émissions de CO2 ne sont que de 149 g/km.

2022 Ferrari 296 GTB V6 PHEV

>> Batterie : lithium-ion (7,45 kWh), autonomie électrique : 25 km, vitesse maxi en électrique : 135 km/h

Conduite

Une configuration moteur complètement différente, mais après quelques mètres à peine, vous avez l'impression de conduire une Ferrari. Ce volant hyperkinétique qui, au début, semble donner trop peu de feedback, mais qui devient rapidement votre meilleur ami. La suspension avant réactive qui semble suivre la route tracée par vos yeux avec une précision laser. Cette puissance généreuse qui pousse constamment le généreux popotin de la voiture à tourner autour du conducteur, vous faisant tourner plus vite que votre ombre. Cet énorme terrain de jeu créé par les nombreuses aides à la conduite, qui font que la Ferrari 296 GTB semble avoir un surplus de puissance à tout moment et partout. Même quand on freine trop tard et qu'on accélère trop vite. Ce sentiment de contrôle, même si vous êtes en réalité un passager. En fait, il est absurde que 830 chevaux cabrés soient si faciles à manœuvrer, même sur la voie publique.

Les freins (dotés de la technologie ABS Evo pour des trajectoires absurdes lorsque vous roulez à fond), le mode de conduite Bumpy (une simple pression sur un bouton et la suspension adaptative lui donne une marge supplémentaire sur les mauvaises routes) et les palettes de changement de vitesse (qui changent de rapport à la vitesse de l'éclair dès que vos doigts s'en approchent) méritent une mention spéciale.

2022 Ferrari 296 GTB V6 PHEV

Prix en Belgique

La Ferrari 296 GTB coûte 272.843 €. Le pack Assetto Fiorano, conçu pour une utilisation sur circuit, réclame 30.000 € supplémentaires. Les premiers exemplaires seront livrés avant l'été 2022. Maranello espère que la GTB séduira un public plus jeune et qu'elle apportera également beaucoup de nouveaux clients.

>> Découvrez tous les prix de tous les modèles de Ferrari

Ferrari 296 GTB - Verdict AutoGids

Il n'y a pas si longtemps, nous avons décrit la Ferrari F8 Tributo comme la meilleure voiture de sport du monde. Mais le Cheval cabré place la barre un peu plus haut : la 296 GTB semble être encore plus facile à conduire, encore plus rapide, d'une manière qui mettra tous les sens en éveil. Il faut juste être capable de passer outre le V6 hybride rechargeable, car cela reste un obstacle.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by klaas janssens (pro) (@kjanssens_pro)

  • Design élégant
  • Le plaisir de conduire
  • Environnement du cockpit
  • Mais un V6 ?
  • Devrait être plus légère
  • Petit réservoir de carburant

Dans cet article : Ferrari, Ferrari 296

Channel Manager Produpress Websites

Twitter: @janssensklaas / Instagram: @kjanssens_pro

Essais

Nos essais

Stocks Ferrari

Voitures neuves de stock ferrari

Occasions Ferrari

Les voitures d'occasion ferrari

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche