Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Cadillac Escalade: le SUV de tous les superlatifs

À ceux qui n'aiment pas passer inaperçus, Cadillac propose le nouvel Escalade. Cette quatrième génération réalise d'importants progrès en matière de finition et de comportement routier.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

En 1990, Cadillac lançait l'Escalade, un SUV colossal reposant sur un châssis de pick-up, pour lequel l'expression "bling-bling" semblait avoir été inventée tout exprès. Cet engin ruisselant de chromes a rencontré un succès étonnant: il existe manifestement un public qui goûte peu les vertus de la discrétion! C'est surtout sur la scène hip-hop que l'Escalade s'est acquis de nombreux fans qui l'ont souvent "tuné" sans retenue. Ce véritable paquebot se caractérisait par un comportement typiquement et presque caricaturalement américain et était totalement inadapté au goût des Européens. Aussi a-t-il fallu attendre la troisième génération du modèle avant que l'Escalade soit officiellement importé chez nous. Et aujourd'hui voilà que débarque l'Escalade 4e du nom, un véhicule que les Américains se sont vraiment efforcés de rendre moins brut de décoffrage.

Ce qui change

Tout ! L'Escalade de 4e génération est un véhicule inédit auquel Cadillac a offert à peu près tout ce qu'il a en magasin. Cet énorme vaisseau repose toujours sur un essieu arrière rigide mais équipé pour la première fois d'amortisseurs adaptatifs (MagneRide). Pas encore de suspension pneumatique réglable en hauteur pour faciliter l'accès à bord, mais l'engin propose en option des marchepieds motorisés qui se déplient dès que l'on ouvre une portière. Sous le capot, on trouve toujours un V8 de 6,2 litres de cylindrée, mais qui n'a plus rien à voir avec son prédécesseur. Il a droit à l'injection directe à la désactivation de 4 cylindres sur 8 sous faible charge. Ce bloc est en fait dérivé de celui qui équipe la plus récente des Corvette. Il y a pire comme référence... L'Escalade annonce 426 ch et un couple maxi de 610 Nm. Cette cavalerie est transmise aux roues arrière ou aux 4 roues (sélection au moyen d'un bouton tournant) via une boîte de vitesses automatique à 6 rapports.

La voiture est une 7 places, sans supplément de prix: 2 à l'avant, deux au milieu et trois à l'arrière. En option, les deux "captain's chairs" du rang 2 peuvent être remplacés par une banquette susceptible d'accueillir 3 personnes, ce qui permet au véhicule d'offrir 8 places. Le client a encore le choix entre une version "courte" (5,18 m) et une version "longue" (5,70 m) qui offre plus d'espace à toutes les places. C'est cette variante que nous recommanderions parce que dans cette dernière la banquette du rang 3 est aussi éloignée du plancher que les sièges du rang 2. Dans la version "courte", la banquette du rang 3 est vissée directement sur la plancher, ce qui fait que les occupants ont les genoux dans le menton. Quelle que soit la version retenue, on est en tout cas impressionné par les énormes progrès enregistrés au plan finition, alors que les précédentes générations prêtaient le flanc à la critique sur ce point. La qualité des accostages, extérieurs et intérieurs, est devenue bien plus rigoureuse tandis que les combinaisons de coloris de l'habitacle seraient presque élégantes... Cela dit, l'Escalade reste un véhicule anguleux, agressif et qui ne fait pas dans la dentelle. C'est du reste ce que veux le public-cible de ce SUV américain...

Comment roule-t-il?

Mieux que nous le pensions, à vrai dire... Cadillac Europe a demandé à l'homme qui a adapté le châssis de la Corvette aux attentes de la clientèle européenne de faire de même avec celui de l'Escalade. Cet énorme paquebot ne parvient certes jamais à masquer son poids et son encombrement, mais l'inertie générale et les pompages de suspensions sont moins présents que nous le redoutions. Et l'équilibre général de ce colosse fait qu'il ne déclare pas si facilement forfait en virage et se met à sous-virer très progressivement lorsque l'on s'approche de la limite. Beaucoup plus américains, en revanche, sont les freins qui se révèlent très spongieux et nécessitent une bonne habitude pour évaluer correctement les distances d'arrêt. Mais alors que la voiture ne peut cacher son poids au freinage et en virage, en ligne droite son puissant V8 fait rapidement oublier sa masse. L'Escalade accélère de 0 à 100 km/h en 6,7 secondes et se montre moins soiffard que redouté. Nous n'avons jamais atteint la consommation moyenne normalisée de 13,1 l /100 km, pour la bonne raison que nous avons consommé... moins! Même en ne nous privant pas de reprises musclées de cette Cadillac, nous ne sommes pas parvenus à brûler plus de 12,5 l/100 km. Étonnant, non ?

Budget/équipement

L'Escalade se décline en 2 niveaux de finitions: Premium et Platinum. Le premier coûte 98.100 euros et est déjà des plus complets (cuir, accès à bord mains libres, navigation, affichage tête haute,...), alors que le second, qui d'affiche à 10.400 euros supplémentaires, offre en plus les marchepieds motorisés, des cuirs plus élégants, un habillage spécifique, un siège conducteur avec fonction massage et 5 (au lieu de 2...) écrans TV dans l'habitacle.

La concurrence

Cadillac voit comme rivaux de son Escalade le Range Rover et le Mercedes GL. Côté tarifs, le véhicule américain est surtout proche du premier. Objectivement parlant, les deux véhicules européens n'ont aucun souci à se faire, l'Escalade n'étant pas à même de discuter d'égal à égal, qu'il s'agisse de comportement routier ou de raffinement. Mais ce véhicule très spécifique et l'aura qui s'y attache ont leurs fanatiques qui trouvent les gros 4x4 européens trop "subtils" et trop fades. Et là, comme chacun sait, les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

Notre verdict

Le Cadillac Escalade a toujours joué de son physique imposant. La nouvelle génération ne fait pas exception à la règle. Ce qui ne l'empêche pas de réaliser d'importants progrès à tous niveaux: sa finition est nettement plus convaincante, il fait preuve d'un comportement plus sain et plus stable et propose un équipement moderne. Mais avec un prix de base de 100.000 euros, il est beaucoup plus onéreux que la plupart des SUV européens, qui roulent infiniment mieux et sont incomparablement plus raffinés. L'Escalade va donc continuer à s'adresser à la même clientèle que par le passé: des gens qui veulent "autre chose" et qui n'ont que faire d'un comportement sportif ou d'un raffinement extrême.

FICHE TECHNIQUE- Cadillac Escalade

Moteur: V8, 6162 cc
Puissance: 426 ch à 5.600 tr/m
Couple: 610 Nm à 4.100 tr/m
0-100 km/h: 6,7 s
Vitesse de pointe: 180 km/h (limitée)
Consommation moyenne normalisée: 13,1 l/100 km
Emissions de CO2: 302 g/km
Prix de base: 98.100 euros

Dans cet article : Cadillac, Cadillac Escalade

NEWSLETTER