Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Infiniti Q60 2.0t : décalée

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    D’origine Mercedes, le 4 cylindres s’avère convaincant. La boîte (fournie par Mercedes aussi) s’apprécie surtout en conduite calme, le mode Sport manquant de dynamisme. La particularité de ce modèle, c’est évidemment sa direction «by wire». Très directe et précise, elle ne propose malheureusement aucun retour d’information. Dommage, car l’effort et la réponse (réglables) sont bien calibrés. Plutôt neutre, le comportement s’avère plus rassurant que sportif.

  • Sécurité

    Les dispositifs de prévention de base sont de série, tandis que les plus high-tech sont réservés aux versions les plus chères et ne sont pas disponibles en option (hormis l’Active Lane Control). Très intrusif, l’ESP vise avant tout à rassurer, quitte à frustrer les plus avertis. L’éclairage par diodes est remarquable d’efficacité. Les phares directionnels «intelligents» sont de série sur les Tech, en option sur les autres. Notons la présence d’un capot actif.

  • Confort

    L’amortissement est ferme, mais filtre efficacement les irrégularités sans répercuter d’accélérations verticales déplaisantes. L’insonorisation est bien maîtrisée, même celle des bruits de roulement. La position de conduite est bonne, bien qu'on soit assis un peu haut. Originale, la présence de deux écrans tactiles ne facilite pas l’accès aux diverses fonctions. La climatisation bizone de série ne nous a pas vraiment convaincus (zones froides).

  • Sens pratique

    Les grandes portes ne sont pas pratiques dans les endroits exigus. Heureusement, elles sont capables de maintenir leur angle d’ouverture. A bord, les espaces de rangement sont chichement comptés. Le volume du coffre est très moyen, au même titre que son accessibilité. Un bon point, en revanche, pour la banquette rabattable. Les matériaux sont de qualité, de même que la finition est soignée. La dotation de série est très complète dès le modèle de base.

  • La connectivité

    Le GPS est rapide et précis. Il propose plusieurs types d’itinéraire (rapide, économique, court), mais on appréciera surtout la possibilité de zoomer facilement comme on le fait avec une tablette. Le modèle dont nous disposions était équipé d’un système audio Bose à 13 haut-parleurs. De quoi transformer le coupé en salle de concert. Le système inTouch constitue une espèce de fonction miroir donnant accès aux courriels, à Internet, aux fichiers musicaux, etc.

  • Budget

    Le prix est calqué sur celui des rivales allemandes, mais la dotation de série de la Q60 est plus complète. Reste à voir comment évoluera la valeur résiduelle. Avec quatre exécutions, tout le monde trouvera son compte. Les équipements les plus intéressants sont disponibles en option. La consommation s’inscrit dans la moyenne. Un bon point pour la contenance du réservoir. Pour l’heure, il n’existe que 3 centres Infiniti: à Bruxelles, Anvers et Liège. C'est peu!

Infiniti Q60 2.0t : décalée
Conclusion / Infiniti Q60 2.0t : décalée

A voir les têtes qu’il fait tourner, le coupé Q60 ne laisse pas indifférent. C’est déjà ça de gagné, d’autant qu’il ne manque pas d’atouts pour rivaliser efficacement avec les valeurs établies allemandes: un équipement complet, une qualité de finition certaine, un comportement rassurant et une mécanique plaisante. Reste la direction «by wire», qui, si elle constitue une originalité, risque d’en surprendre plus d’un, à commencer par les amateurs de conduite «active». Bref, l’essayer, ce n’est pas forcément l’adopter.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!