Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Environnement / Mollo sur l’électrique pour le Comité d’entreprise de Daimler

Le Président du Comité d’entreprise de Daimler demande au constructeur de ne pas tout focaliser sur l’électrique. Le moteur à combustion interne aurait toujours un avenir, et qu’il est inutile de le diaboliser.

Mercedes va mettre le paquet sur les modèles électriques. Pourtant, le Comité d’entreprise de Daimler, par la voix de son président Michael Brecht, ne veut pas que la marque à l’étoile se lance à corps perdu dans cette voie. Selon les propos qu’il a tenus dans l’hebdomadaire allemand Automobilwoche, la mobilité électrique est « importante ». Mais « il y a un battage médiatique à ce propos qui est déclenché par les politiciens et la société ». En d’autres termes, il demande aux équipes de Mercedes de ne pas se laisser uniquement influencer par ce mouvement. Il rappelle notamment que « planifier sans moteurs à combustion est un coup de poing pour tous ces collègues qui font un excellent travail dans ces domaines depuis des décennies et qui continuent à améliorer cette technologie ». Il ne nie pourtant pas les problèmes climatiques.

Suivre ou se rebeller ?

Michael Brecht estime même que la technologie des thermiques peut apporter des solutions, car, en soi, ce n’est pas « le type de propulsion » qui importe le plus. D’autant qu’il ne voit pas nécessairement la voiture électrique comme la panacée. Alors même que Mercedes veut s’ériger en porte-drapeau de cette technologie. Le Comité d’entreprise pourrait donc pousser les équipes de Stuttgart à ne pas oublier les moteurs essence et Diesel… Alors que de plus en plus de constructeurs retirent les petits Diesel de leur catalogue pour répondre aux normes fixées par le monde politique, insufflées par des ONG et lobbyistes depuis le Dieselgate. Car depuis lors, le porte-voix des constructeurs automobiles traditionnels – allemands en particulier – a connu d’énormes ratés. Vont-ils simplement essayer de suivre le mouvement ou tenter malgré tout d’inverser ou de ralentir cette tendance du tout à la mobilité électrique érigée en parangon de vertu ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.