Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Budget / Taxe auto : préférence au kilomètre

Selon un sondage organisé pour Touring, 57 % des Belges se disent favorables à une taxe kilométrique « intelligente ». Une taxe dont le montant varie en fonction de l’heure et du trajet.

Sommaire :

Traditionnelle Arlésienne de l’automobiliste, contrairement aux poids lourds, la taxe kilométrique revient sur le devant de la scène. Une enquête menée récemment aux Pays-Bas montre que la taxe à l’utilisation est la solution préférée des sondés outre-Moerdijk, à 58 %. C’est la même proportion en Belgique, 57 %, selon un sondage tout aussi récent de Touring portant sur la même question posée à 2000 Belges. Pour la moitié de ces personnes favorables à la taxe kilométrique, elle doit remplacer la fiscalité automobile actuelle. Sans surprise, les plus gros rouleurs sont les moins favorables à ce type de fiscalité.

Modulable

Cette taxation kilométrique doit évidemment être adaptée à la situation géographique et à la mobilité. Ainsi, en ville aux heures de pointe, le coût sera plus important qu’à la campagne. Notamment parce que les citadins ont un meilleur accès aux solutions alternatives. D’ailleurs, 41 % des Belges sondés indiquent qu’ils paieront cette taxe par manque d’alternative. 25 % essaieront de décaler leurs déplacements en fonction des tarifs et 25 % penseront à renoncer plus souvent à leur voiture. Paradoxalement, alors que cette compétence est régionale, deux tiers des Belges souhaitent que cette taxe kilométrique soit gérée par le Fédéral !

Non au péage

Si la taxe kilométrique tient légèrement la corde, le péage urbain est rejeté. 66 % des Belges s’y opposent selon le sondage Touring. Une proportion qui baisse à 57 % en région bruxelloise. D’ailleurs, si Bruxelles devait devenir payante, près d’une personne interrogée sur deux se rendrait moins souvent vers la Capitale pour ne payer ni le péage ni l’éventuelle alternative en transports en commun. Comme quoi, la taxe kilométrique et le péage urbain sont des armes à double tranchant pour les caisses de l’État.

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.