Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Hyundai ix35, Nissan Qashqai, Peugeot 3008, Skoda Yeti, SsangYong Korando, Suzuki SX-4 S-Cross et Volkswagen Tiguan : SUV qui peut!

Sur un marché saturé au bord du gouffre, SUV et crossovers se sont multipliés, ont gagné en urbanité, polyvalence et contenu. Sans être plus chers qu’il y a dix ans. Mais le choix s’est forcément corsé autour de références multiples. D’où l’utilité de faire le point.

Sommaire :

Modèle à succès envié des autres constructeurs, le Qashqai a sauvé Nissan et est devenu l’exemple à suivre. Sa première refonte complète valait bien une confrontation avec ses principaux rivaux d’un segment en progression constante, celui du SUV compact à 2 roues motrices. Les modèles disponibles uniquement avec une transmission intégrale n’ont d’office pas été pris en ligne de compte (les Subaru XV et Forester, pour citer les seuls). Pour asseoir la comparaison sur une base susceptible d’intéresser un large public, nous avons réuni les Diesel d’accès; soit les plus petites cylindrées disponibles (1.5 à 1.8 litre), mais pas toujours, puisque deux des protagonistes sont des 2 litres. Les puissances s’échelonnent dès lors de 105 à 150 ch et les couples de 250 à 360 Nm. Certes, notre volonté de ne comparer que ce qui s’avère techniquement et objectivement comparable s’en trouve un peu malmenée. Mais notre rigueur rédactionnelle nous aidera à rendre ce septuple essai cohérent…

Nos critères de sélection tournent autour du prix (25.000 €), de l’encombrement (nous nous sommes cantonnés dans une fourchette de longueurs allant du Skoda Yeti de 4,22 m au Volkswagen Tiguan de 4,42 m), mais aussi des Diesel qui ont un faible coût d’utilisation et restent fiscalement raisonnables. Cela exclut les marques «premium», qui n’offrent rien sous les 30.000 € (Audi Q3, BMW X1, Mercedes GLA), de même que les SUV et crossovers plus encombrants (Chevrolet Captiva, Ford Kuga, Honda CR-V, Land Rover Freelander eD4, Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Opel antara, Renault Koleos, Toyota Rav4) ou, au contraire, les «vraiment compacts » à la fibre presque trop citadine (Chevrolet Trax, Mini Countryman, Nissan Juke (hé oui!), Opel Mokka, Peugeot 2008, Renault Captur). Nous n’avons pas non plus repris ceux qui n’ont été ni remis à jour ni restylés depuis 2 ans (Mitsubishi ASX, Citroën C4 Aircross, Peugeot 4008), ou qui viennent de l’être sans être déjà disponibles à l’essai au moment du comparatif (Kia Sportage).

Reste l’incontournable Dacia Duster, de 3.000 à 10.000 € moins cher en 1.5 dCi… qui n’était pas éligible pour être trop bon marché, justement! Si, si! Soyons honnêtes: le faire entrer dans la confrontation aurait pipé le dé (déjà qu’il a 7 faces!) en ne laissant aux autres pratiquement que des arguments subjectifs. Et encore… Bref, voilà expliquées en long et en large les raisons pour lesquelles nous n’avons gardé que 7 SUV et crossovers à opposer dans une rixe sans parti pris, en s’en tenant à ceux qui font l’actualité immédiate dans le cadre des principes objectifs que nous avons établis. C’est tout de même plus gérable que d’en avoir une trentaine sur les bras sous le pieux prétexte de scanner l’ensemble de l’offre de notre marché !

Rédigé par le