Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Black Friday : votre abonnement annuel à partir de 60 euros !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Premier essai / Volkswagen Golf Sportsvan

La Golf Plus revient, mais avec une ligne qui prête moins à confusion et un nouveau nom à connotation plus dynamique, censé rajeunir la clientèle.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Étiré de 5 cm par rapport à une Golf (et 10 cm plus long que celui de la Plus), l'empattement a permis de dégager beaucoup d'espace aux jambes à l'arrière et d'implanter une banquette qui coulisse plus généreusement, soit sur 180 mm au lieu de 160 sur l'ancien modèle. L'accès à bord est très aisé du fait des grandes portières et d'une implantation haute des sièges... qui permet aussi de toujours proposer une position de conduite rassurante à la façon de celle d'un monospace. La longueur plus importante de la Sportsvan corrige aussi l'un des défauts du précédent modèle: le volume du coffre. Il gagne 76 l en configuration minimale (500), mais à condition de ne pas utiliser le double plancher de chargement et de repousser de 5 cm la banquette vers l'avant.

Si la Sportsvan récupère les technologies de la Golf VII, elle en ajoute quelques-unes d'inédites comme, par exemple, le Rear Trafic Alert qui détecte les véhicules en approche lors d'une manoeuvre de parking ou le point d'accès Wi-Fi à bord (WLAN). Sur la route, la Sportsvan met à profit son nouveau châssis autant que ses technologies comme l'amortissement adaptatif ou la crémaillère de direction à pas variable (en option) reprise de la Golf GTI. Ainsi équipé et doté du 2 litres TDI de 150 ch et 340 Nm, ce monospace se montre très efficace et franchement agréable, même si l'on regrette que son petit frère, le 1.6 TDI, doive toujours composer avec une boîte manuelle à 5 rapports.

Si le look de la Golf Sportsvan ne prête plus à confusion, on ne peut pas en dire autant de sa nouvelle appellation, qui sème le doute. Or elle résulte simplement de la volonté de rajeunir intrinsèquement le concept. Ce qui est réussi, même si l'on trouve la modularité un peu compliquée et le prix toujours élevé, surtout par rapport à la Golf Variant (500 € moins chère), qui reste plus logeable. Pour le reste, la Sportsvan possède ce qu'il faut pour se faire sa place chez les monospaces compacts à 5 places.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1576 du 28 mai 2014.

Dans cet article : Volkswagen, Volkswagen Golf , ,

Les concurrentes