Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Porsche 911 Carrera S : Toujours une icône

Une légende dit que les légendes ne meurent jamais! Au-delà de l’oubli, c’est bien l’obsolescence que Porsche redoute le plus... Si bien qu’il nous propose ici la 8e interprétation de sa 911 (nom de code «992»), un modèle annoncé plus puissant, plus performant et, surtout, numérisé. En vrai, ça veut dire quoi?

  • Avis Rédaction 15.60/20

Sommaire :

Comme pour chaque génération de modèle, Porsche a d’abord bien pris soin de nous préserver du choc visuel: la «992» ne trahit pas la silhouette historique de la 911, elle la modernise juste encore un peu plus, non sans gagner au passage 20 mm en longueur et 16 en hauteur. De face ou de trois quarts avant, la «992» affiche un gabarit plus musclé avec ses ailes élargies de 45 mm à l’avant et 44 à l’arrière. Carrera «simple» à 2 roues motrices ou Carrera 4, les deux versions revendiquent désormais les mêmes épaules chez Porsche, tandis que, pour affiner sa taille, la «992» a troqué ses poignées de portes fixes contre des escamotables. Au bout du compte, c’est sur l’arrière-train que la «992» affiche le plus son évolution, avec un bouclier plus massif surplombé par de nouveaux feux plus effilés, reliés entre eux par une bande lumineuse, à la façon de ceux d’une Panamera. Reste à souligner l’aileron mobile, toujours parfaitement dissimulé dans la carrosserie, mais nettement plus imposant une fois déployé que celui de feue la «991».

  • Performances en hausse
  • Tenue de route et équilibre incroyables
  • Confort de marche amélioré (suspension, tenue de cap)
  • Docilité, facilité de conduite au quotidien
  • Equipement à la page (connectivité, confort)
  • Levier de boîte sans mode «manuel»
  • Sonorité atténuée (même avec échappement Sport)
  • Ergonomie discutable (combinés numériques, tout tactile)
  • Qualité perçue en recul (plastiques, finition)

Dans cet article : Porsche, Porsche 911

Rédigé par le