Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / ESSAI EXCLUSIF – Peugeot 3008 Hybrid & Hybrid 4 : Pièce maîtresse

Le succès du SUV compact 3008 ne se dément pas chez Peugeot. Logique dès lors que la marque veut en faire une pièce maîtresse dans sa stratégie d’électrification.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La 3008 est à court terme le seul modèle qui sera disponible en deux variantes hybrides rechargeables : une traction (dotée de la même technologie que la Citroën C5 Aircross hybride) et une autre à 4 roues motrices (qui partage ses dessous avec la future DS7 Crossback E-Tense).

La 3008 est à schématiser comme suit : elle offre un total de 225 ch en combinant le moteur essence 1.6 PureTech 4 cylindres de 180 ch à un moteur électrique de 80 kW/110 ch qui transmettent leur puissance aux roues avant. Pour ce faire, une nouvelle déclinaison de la transmission automatique à 8 rapports baptisée « e-EAT8 » a été développée pour les modèles plugin. Le convertisseur de couple classique cède ici sa place à un embrayage multidisque à bain d'huile ce qui permet de transmettre 60 Nm de couple de mieux.

À côté, la version Hybrid4 se veut un peu différente et elle recourt à un essieu arrière multibras afin d’accueillir un moteur électrique supplémentaire (80 kW/110 ch) doté d’une réduction et qui est chargé d’entraîner les roues arrière. Bonne nouvelle : l'ensemble de l'installation est tellement compact qu’il ne possède aucune influence sur l’habitabilité ou le volume du coffre, même pour la version à 4 roues motrices.

Fonctionnalités supplémentaires

La batterie haute tension (300 V) est de la technologie lithium-ion et elle offre une capacité de 11,8 ou 13,2 kWh dans le cas de l’Hybrid4. Cette réserve permet de rouler officiellement entre 40 ou 50 km en mode purement électrique (cycle WLTP). La vitesse maximale en mode purement électrique est limitée à 135 km/h afin de pouvoir se rendre sur les portions autoroutières. Au-delà, c’est bien évidemment le moteur thermique seul qui prend le relais. Les 3008 Hybrid sont également équipées d'un inédit système de freinage électronique avec fonction de régénération via les freins (i-booster). En cliquant sur le levier sélecteur de la boîte de vitesses automatique vers l'arrière, vous pouvez également activer une fonction dite de freinage, ce qui revient à disposer d’un « frein moteur » plus prononcé qui aidera à recharger (un peu) la batterie.

Par défaut, démarrer avec l’un de ces hybrides se fait automatiquement sur le mode électrique tant que la batterie renferme suffisamment d’énergie. La fonctionnalité E-SAVE permet toutefois de préserver ladite batterie et de réserver le mode électrique pour plus tard si nécessaire. Recharger la batterie exige 7 heures d'une prise domestique (2,4 kW) classique à moins de 2 heures si on dispose d’un Wallbox d’au moins 6,6 kW. Le chargement sur un chargeur rapide en courant continu est également possible et il ne prend alors que quelques dizaines de minutes. Bref, voilà des hybrides qui laissent le choix, du mode sportif, au mode zéro émission. Pour autant qu’on accepte la contrainte de la recharge et que les trajets soient courts, il est donc tout à fait possible de ne pas consommer une seule goutte de carburant.

Intéressantes d'un point de vue fiscal

Nous avons testé les deux 3008, la traction et la 4 roues motrices sur la piste du CERAM près de Paris (Mortefontaine). Nous avons pu accéder à la piste qui restitue le plus les conditions de conduite sur routes, c’est-à-dire celle ponctuée de nombreux virages, de quelques déclivités et même d’une section en pavé, comme sur nos routes. La version Hybrid4 était clairement encore un prototype (la preuve avec le gros bouton rouge placé au centre de l’habitacle pour couper toute alimentation en cas d’urgence). Sur la route, il n’y a pas de grande différence avec les modèles essence, sauf pour les relances qui semblent un peu molles sans doute en raison du poids de ces batteries (150 kg environ). Quoi qu’il en soit, la fonction de freinage régénératif nous a semblé très bien fonctionner avec une décélération marquée dès que l’on relâche la pédale des gaz. En matière de confort, la voiture se montre très silencieuse, ce qui semble évident quand on roule en mode tout électrique. Nos versions étant des GT Line, la suspension s’est montrée assez ferme, mais pas de manière exagérée.

Comme déjà abordé, l’habitabilité reste identique à celle des 3008 thermiques, ce qui est un vrai atout, car la cellule habitable se montre très spacieuse et elle ravira clairement les familles en quête de fonctionnalité. Notons enfin que, compte tenu d’émissions de CO2 inférieures à 49 g/km (cycle WLTP), les 3008 Hybrid et Hybrid4 sont toutes les deux gratifiées d’une déductibilité fiscale de 100%, et ce même après le 1er janvier 2020. Voilà encore une raison supplémentaire de leur accorder de l’intérêt.

Notre verdict

Ces versions hybrides s’érigent d’emblée comme deux cartes maîtresses dans le jeu de la gamme 3008, en particulier parce qu'elles vont permettre de réduire la moyenne d’émissions du modèle, fixé à 95 g/km par l’Europe dès le 1er janvier 2021. Avec elles, Peugeot pourra ainsi se mettre à l’abri de solides amendes. Cela dit, pour que ces modèles rencontrent un grand succès, il faudra aussi connaître leurs tarifs, non communiqués jusqu’à aujourd’hui. Mais les atouts sont là : une habitabilité intacte et une invitation à rouler de manière plus décontractée, le tout dans un meilleur confort compte tenu de l’absence de bruits mécaniques sur le mode tout électrique.

Dans cet article : Peugeot, Peugeot 3008

Rédigé par le