Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Chevrolet Cruze SW 1.7D 130, Ford Focus Clipper 1.6 TDCi 115, Hyundai i30 Wagon 1.6 CRDi 110, Opel Astra Sports Tourer 1.7 CDTI 110, Renault Mégane Grandtour 1.5 dCi 110, Skoda Octavia Combi 1.6 TDI 105 et Toyota Auris Touring Sports 1. D-4D 90. :

Avec son demi-mètre cube de coff re, l’Octavia Combi s’est érigée dès ses débuts comme un break de référence dans le segment C. Sera-ce encore le cas pour cette 3e génération ? Vérifions-le face aux valeurs sûres du segment, la Focus Clipper, la Hyundai i30 Wagon, l’Opel Astra Sports Tourer, la Renault Mégane Grandtour et aux dernières arrivées en date, les Toyota Auris Touring Sports et Chevrolet Cruze SW.

Sommaire :

Alors que les monospaces perdent progressivement de leur superbe, les breaks restent une valeur sûre. Et ça n’a rien d’une surprise : leurs prix restent raisonnables, ils présentent des astuces de plus en plus nombreuses et leur habitabilité progresse à chaque nouvelle génération. Cela explique largement que cette variante de carrosserie compte aujourd’hui pour plus de 50% des ventes chez nous. Et chez Skoda, ce chiffre grimpe même à 75% pour l’Octavia Combi, qui s’est érigée en quelques années en maître achat grâce à un rapport prix/qualité-habitabilité hors pair. Autant dire que la 3e génération était attendue, et pas seulement par les utilisateurs. Car, entre- temps, la concurrence s’est armée, notamment chez Hyundai et Chevrolet, qui ont rejoint le genre, tandis que Toyota y est revenu pour sa deuxième génération d’Auris.

Rédigé par le