Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Environnement / Bosch renonce aux batteries pour l’hydrogène

En retard sur la fabrication des batteries, Bosch préfère laisser tomber le gant et s’atteler à une autre technologie : la pile à combustible. Le géant allemand a signé un partenariat avec PowerCell Sweden AB.

Sommaire :

Bosch est un géant dans la sous-traitance automobile. De nombreux accessoires et technologies portent son logo. Jusqu’il y a peu, cette multinationale allemande cherchait encore à fabriquer des cellules pour batteries de voitures électriques. Cette ambition est à présent abandonnée. À la place, Bosch se focalise sur l’hydrogène. Pour preuve : un partenariat avec le groupe suédois PowerCell Sweden AB pour la production de « stacks ». Le stack est en quelque sorte l’usine chimique de la pile à combustible qui transforme en électricité le contact de l’hydrogène des réservoirs et de l’oxygène de l’air.

Plus facile, moins chère

Promouvoir l’hydrogène serait intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, la voiture à pile à combustible FCEV est un véhicule électrique qui n’a pas besoin de recharger (pendant de longues dizaines de minutes) ses batteries. Elle fabrique elle-même son électricité grâce à sa pile alimentée par quelques kilos d’hydrogène stockés dans ses réservoirs. Le plein ne prend alors guère plus de 3-4 minutes. En outre, selon Bosch, la pile à combustible est « dix fois moins lourde et moins chère » que les batteries. De plus, l’hydrogène est plus adapté aux voyages sur longues distances.

En 2030 ?

La production d’hydrogène peut être grise ou verte. Dans le cas d’une production utilisant de l’énergie renouvelable, cette technologie pourrait aider à résoudre la pollution liée aux transports. D’autant que Bosch, qui fabrique aussi des moteurs électriques, y voit là une véritable solution pour les poids lourds et les utilitaires.  Ceci dit, Bosch prédit également que d’ici 2030, la part de l’hydrogène dans le parc mondial de voitures électriques atteindra les 20 %. Il ne manque plus que les pompes…

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.