Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Essais comparatifs

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / La Ford Focus RS face à 3 rivales

Rédigé par le

Sommaire :

Des architectures spécifiques, des carrosseries et des positionnements de gamme différents… mais dès lors qu’il s’agit de parler performances, trajectoires, plaisir de conduire ou même de piloter le dimanche, ces quatre-là sont bien de la même veine! Des preuves?

Après deux générations de tractions sauvages au caractère bien trempé, la Ford Focus RS «III» s’est convertie à la transmission intégrale. Pour ceux que cela chatouillerait, rappelons qu’il faut remonter près de 20 ans en arrière pour trouver un modèle RS à transmission intégrale dans les catalogues Ford. Jusqu’aux Escort et Sierra RS Cosworth! A l’époque, elles cherchaient déjà la confrontation avec une certaine Subaru Impreza GT Turbo, à la ville comme sur les spéciales de rallye. Les années ont passé, l’Impreza n’est plus commercialisée en tant que telle par Subaru Europe, mais… ouf, il nous reste la WRX STi, fidèle au poste, avec son boxer turbo et sa transmission intégrale permanente. Il n’en fallait pas plus pour nous donner l’envie d’organiser une confrontation musclée, à laquelle nous avons aussi convié d’autres extraverties. Véritable surprise sportive de l’année dernière, la Honda Civic Type R nous semblait mériter sa place. Conçue tout entière autour de son train avant – un peu comme l’étaient les Focus RS «I» et «II» –, cette supertraction devrait, entre autres, nous éclairer sur l’apport réel des quatre roues motrices en matière d’agrément et/ou de performance. Enfin, en considérant les 20.000 € d’écart entre les deux modèles et la marge de prestige invariablement liée au blason BMW, le coupé M2 n’est à proprement parler pas une concurrente directe de la Ford RS. Mais nous avons pris le parti d’éliminer tout sectarisme, en songeant qu’un 6 cylindres en ligne de 370 ch monté sur un châssis de propulsion signé «M» constituait bien en soi l’un des meilleurs étalons pour juger du comportement dynamique, des performances et du plaisir de conduire – ou même de piloter – d’une sportive patentée.