Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

 Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

Audi Quattro offert avec votre abonnement au Moniteur Automobile, formule àpd 48 euros

En savoir +

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Subaru BRZ

Jusqu'ici, Subaru ralliait les fans de sport derrière le palmarès de l'Impreza en WRC. Aujourd'hui, il réhabilite les fondamentaux de la conduite plaisir grâce au coupé BRZ, propulsé par les roues arrière.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Techniquement, le coupé BRZ a l'ADN d'une Subaru et non celui d'une Toyota. Encore qu'une observation attentive des caractéristiques nous amène à nuancer. Le nouveau dispositif d'injection directe et indirecte vient de chez Toyota. Nous avons d'abord pris le volant de la version à boîte automatique. En évolution lente dans le trafic, la BRZ adopte le rythme coulé qui sied à la conduite urbaine. Bref, on aura déjà apprécié cette boîte automatique Aisin le temps de quitter les routes secondaires embouteillées de la Côte d'Azur. Les premiers ronds-points nous ont donné un avant-goût des qualités du châssis et de l'équilibre de la voiture. Avec une auto comme celle-là, on se dit que 4 roues motrices, c'est pour les grincheux. Rarement une propulsion nous aura autant laissé la jeter en courbe d'un coup de volant aussi incisif.

La boîte manuelle nous laisse un moteur bien atone au démarrage, un peu comme celui d'une moto peu coupleuse et qui - forcément - n'aime que tourner vite. Les impatients (cette génération de conducteurs qui n'ont connu que des voitures faciles...) auront vite le mauvais réflexe d'emballer le boxer en embrayant pour quitter l'arrêt. Moi, je préfère le cravacher quand c'est productif : d'un virage à l'autre plutôt que d'un feu à l'autre... En conso, et si l'on en croit l'ordinateur de bord, ça donne 12 l/100 pour la manuelle et 12,7 l/100 pour l'automatique.

De même qu'elle impressionne sans avoir énormément de moteur, la BRZ parvient à trouver un grip stupéfiant sans passer par un choix de pneus radical. Ainsi, en 17", elle préfère des Michelin Primacy (qui vont très bien) à du Pilot Sport. Chez cette sportive, tout est question de mesure et de bon sens. Elle est faite pour rouler tous les jours. La visibilité autour du cockpit en atteste. Et si, d'aventure, l'envie nous vient d'aller sur circuit, son coffre est dessiné pour accueillir 4 pneus racing. C'est pour tout ça qu'on l'adore !

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1521 du 18 avril 2012.

Dans cet article : Subaru, Subaru BRZ

Les concurrentes