Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Bentley Flying Spur W12 vs Mercedes S 500 L : Charme britannique, luxe allemand

Pour sa Classe S, Mercedes avance l’ambition de proposer la berline de luxe la plus aboutie et la plus à la pointe, au point de parler de meilleure voiture du monde. Qu’en pense une marque qui, depuis ses débuts, ambitionne la même reconnaissance: Bentley?

Sommaire :

Dans le n°1569 du Moniteur Automobile, nous vous proposions un essai comparatif entre la Mercedes Classe S, lancée l’an dernier, et sa concurrente la plus directe, l’Audi A8, qui, pour répondre à l’arrivée de sa nouvelle rivale, venait de bénéficier d’un léger restylage. Les deux protagonistes se tenaient dans un mouchoir, mais ce fut en définitive la Mercedes qui l’emporta, faisant ainsi honneur au slogan imaginé (non sans une certaine arrogance…) par les gens de Mercedes pour leur nouveau vaisseau amiral: «Das Beste oder Nichts»(«Le meilleur, sinon rien»).

Reste à voir si ce slogan pompeux tient toujours la route lorsque l’on compare la S à une représentante de l’«old British school»: la Bentley Flying Spur, dérivée de la Continental et profondément remaniée l’an dernier. A cette occasion, elle renonçait à l’appellation Continental.

Cela dit, cette Bentley n’est pas si britannique que cela: elle utilise une plate-forme de Volkswagen Phaeton et est mue par le W12 de 6 litres qui provient également de Wolfsburg. Bentley a toutefois mis un point d’honneur à dissimuler au maximum cette ascendance teutonne par le biais d’une bonne dose de charme insulaire et en cultivant une certaine nostalgie, histoire de justifier un tarif astronomique. En comparaison, une Mercedes Classe S semble presque bradée, c’est tout dire!

Rédigé par le