Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Premier essai / Renault Clio

Changement de philosophie pour la 4e génération de Clio. Toujours grande, elle annonce une puissante montée en gamme au moyen d'une ligne plus personnelle et d'une flopée d'équipements high tech.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Comme la 208 pour Peugeot, la Clio est un modèle capital pour Renault. Bien sûr, l'un n'est pas l'autre et il n'est pas attendu de la Clio qu'elle sauve le losange qui, du reste, n'en a pas besoin. La Clio IV fait tout le contraire de la Peugeot 208 : elle ne rétrécit pas; elle augmente même son empreinte au sol. À l'oeil, ces nouvelles proportions changent évidemment tout avec une ligne plus flamboyante et musclée. Cet encombrement plus généreux ne change pas la donne en matière d'habitabilité. Finalement, le seul progrès quantifiable porte sur le volume du coffre.

La Clio est plutôt agréable à vivre : sa cellule habitable offre pas mal d'espace, des possibilités de rangement en suffisance et une position de conduite tout à fait satisfaisante grâce au double réglage de la colonne. Électronique, l'instrumentation a cependant de quoi dérouter, en particulier la jauge d'essence surdimensionnée. Est-ce une manière de rappeler au client l'ère du pétrole cher ? Sur la route, la Clio offre un bien meilleur agrément que sa devancière. La direction plus directe, le durcissement de la liaison entre le berceau du moteur et le châssis sont autant d'éléments qui la rendent plus vive dans les enchaînements.

Avec la Clio IV, plus séduisante sans être moins habitable, Renault s'offre un coup de jeune. On retiendra surtout les possibilités étendues de connectivité et de personnalisation qu'elle offre ainsi que son nouveau TCe de 0,9 litre très prometteur qui, plus que jamais, annonce le retour en force des mécaniques à essence. La voilà donc bien réarmée pour défendre sa place dans le segment disputé des polyvalentes et en particulier face à la Volkswagen Polo, qu'elle place dans sa ligne de mire.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1534 du 17 octobre 2012.

Dans cet article : Renault, Renault Clio