Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mercedes Classe A 2016: Revue et corrigée

A mi-vie, la Mercedes Classe A se repoudre le nez et corrige ses défauts. Le confort de suspension, faiblesse majeure du modèle à ses débuts, évolue favorablement grâce à l’arrivée d’un système adaptatif… en option.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.40/20

Sommaire :

Concept

Succédant à deux générations de petits monovolumes placides, la Classe A dernière mouture – lancée en 2012 – a immédiatement permis à Mercedes de rajeunir son audience et d’attirer de nouveaux clients vers la marque. Selon une étude interne appliquée à l’ensemble de la gamme compacte – comprenant aussi Classe B, GLA, CLA Coupé et CLA Shooting Brake – il apparaît que 2 acheteurs sur 3 viendraient en effet de la concurrence, lesquelles affirment avoir été majoritairement séduits par le design. A l’heure du restylage de la Classe A, on comprend que les hommes de Stuttgart y soient allés par (très) petites touches.

  • Style soigné, présentation avenante
  • Comportement routier plaisant
  • Suspension adaptative très convaincante…
  • … mais malheureusement toujours en option !
  • Insonorisation perfectible en Diesel
  • Visibilité périphérique très moyenne

 

Ce qui change

Concrètement, la Classe A restylée arbore de nouveaux boucliers avant et arrière ainsi qu’une nouvelle calandre structurée « diamant », laquelle était auparavant réservée aux versions les plus sportives. Des projeteurs à LED et de nouvelles jantes (en option dans les deux cas) font également leur apparition, tandis qu’à l’intérieur, de nouvelles teintes sont disponibles pour le recouvrement de la planche de bord et de la sellerie. Au niveau des sièges avant, on peut aussi désormais compter sur des assises réglables en profondeur de série, une attention bienvenue pour le maintien des cuisses. Tant qu’à peaufiner le confort de sa Classe A, Mercedes a également revu sa copie pour le châssis, et propose désormais une suspension adaptative… moyennant supplément de 1.258 €, malheureusement.

Comment ça roule

Test à l’appui, on ne pourra cependant que recommander de retenir cette option, tant cette suspension adaptative améliore le filtrage et le confort de roulage sur les revêtements imparfaits. En conduite plus dynamique, celle-ci garantit aussi un comportement rigoureux du châssis, l’ensemble restant facilement paramétrable via le nouveau système Dynamic Select – avec modes Comfort, Sport, Eco ou Individual – agissant également sur la direction, la réponse du moteur à l’accélérateur et la boîte automatique lorsqu’elle est retenue. Pour le reste, la Classe A a gardé son excellent équilibre sur la route ainsi que son train avant précis et rigoureux en motricité.

Budget/équipement

Cinq versions essence - 160 (102 ch désormais), 180 (122 ch), 200 (156 ch), 220 (184 ch) et 250 (211 ch) – sont prévues au programmes, en plus de la bouillante A45 AMG 4MATIC qui grimpe elle aussi en puissance. Porté à 381 ch, son 2.0 Turbo à 4 pistons pourrait bien faire rendre gorge au 5 cylindres plus généreux de la dernière Audi RS3… En Diesel, on a toujours le choix entre le 160 d (90 ch), le 180 d (109 ch), le 200 d (136 ch) ou le 220 d (177 ch, soit 7 ch de plus qu’avant). La transmission intégrale 4MATIC est quant à elle toujours disponible (sur certaines versions), tout comme la boîte automatique à double embrayage 7G-DCT, en remplacement de l’unité manuelle à 6 rapports souvent montée de série. Enfin, fait suffisamment rare pour être mentionné, les prix n’ont pas augmenté avec le restylage. On parle toujours de 23.595 € pour une A 160 « de base » et de 24.321 € pour une A 160 d. Des prix qui pourront bien évidemment très vite gonfler, par le biais d’une liste d’options qui reste particulièrement fournie.

Les concurrentes

L’Audi A3 et la BMW Série 3 sont bien évidemment les premières concernées. Mais la Classe A ratisse plus large et reste, malgré ses tarifs bien supérieurs, une concurrente solide dans le segment des moyennes.

Notre verdict

Confiant dans son produit mais toujours attentif aux retours de sa clientèle, Mercedes a vraisemblablement bien ciblé ses retouches. S’il faudra sans doute un œil averti pour distinguer la nouvelle Classe A de l’ancienne, il n’y a en revanche plus photo sur le compromis confort/comportement. A condition toutefois de retenir la suspension adaptative à la commande, facturée 1.258 € en sus. Tout de même…

Les concurrentes