Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Maserati Quattroporte S

Comme toutes les Maserati, la Quattroporte est une voiture qui a en quelque sorte créé sa propre niche. Ce qui ne l'empêche pas, après 5 ans, d'avoir besoin d'une petite remise à niveau... Avec la S en prime !

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Parce que certains clients n'étaient pas pleinement satisfaits du moteur V8 4.2, auquel ils reprochaient un certain manque de couple à moyen régime, les hommes de Maserati ont installé sous le capot de la Quattroporte, le V8 4.7 qui anime également la Grand Turismo S et l'Alfa 8C Competizione. Il se distingue par une courbe de couple beaucoup plus « pleine » de 2000 à 4500 tr/min. Le 4.2 demeure toutefois au. En revanche, la boîte de vitesses robotisée Cambiocorsa, aux réactions assez brutales, passe à la trappe. Les deux moteurs sont désormais associés, de série, à une boîte de vitesses automatique ZF à 6 rapports.

Comme l'équilibre de la voiture est excellent, au même titre que sa motricité, grâce au différentiel à glissement limité (de série), la Quattroporte donne à son conducteur l'impression d'être aux commandes d'une voiture plus petite qu'en réalité. La seule chose qui fasse quelque peu tache sur une limousine de cette classe, c'est une suspension assez ferme qui ne filtre que moyennement les grosses inégalités, et ce malgré les amortisseurs adaptatifs Skyhook. Quant au V8 4.7, il brille par sa douceur et sa sonorité, évocatrice mais civilisée. Il travaille en parfaite intelligence avec la transmission automatique, qui se montre à la fois rapide et douce.

Le restylage n'a globalement pas affecté la personnalité de la Quattroporte, qui demeure une voiture à part. Elle propose l'habitabilité d'une grande berline allemande, mais s'avère beaucoup plus dynamique par son comportement et par la façon dont elle communique avec son conducteur.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1425 du 6 août 2008.

Dans cet article : Maserati, Maserati Quattroporte

Les concurrentes