Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Kia Ceed 2018 : la coréenne européenne

Kia nous présente la troisième génération de sa Ceed, la plus européenne historiquement car totalement développée chez nous et même produite sur place. Difficile de faire plus local !

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

La Ceed de troisième génération abandonne l’apostrophe dans son nom, mais reste un modèle capital pour Kia en Europe car il se positionne dans un segment les plus important, le C, celui des compactes. Ce secteur n’est pas seulement occupé par les généralistes, mais aussi par les constructeurs premium, ce qui lui donne une importance encore plus grande.

Pour cette troisième mouture, la Ceed a Kia de grandes ambitions haute même si cette fois elle ne sera plus disponible qu’en break et en 5 portes – plus de 3 portes donc. En revanche, on s’attend à ce que Kia lance une nouvelle Proceed comme le concept du dernier salon de Francfort le laissait présager.

Ce qui change

Beaucoup de choses changent sur cette Ceed même si son châssis reste étroitement lié à celui de l’ancienne génération. Les réglages, très fins, sont en revanche totalement nouveaux. En revanche, toute la partie mécanique a été renouvelée. Et le programme essence donne ceci : 1.4 atmosphérique de 100 ch épaulé par une version suralimentée de 140 ch qui remplace l’ancien 1.6 et encore le 1.0 T GDI connu de la Rio et qui délivre ici 120 ch. Côté Diesel, le 1.6 CRDi est revu, mais affiche toujours les deux mêmes variantes de puissance de 115 ch et 136 ch. 

La nouvelle Ceed fait aussi le plein d’équipements de sécurité, notamment dès le modèle de base tandis qu’il pack d’équipement adhoc est proposé en option pour aller plus loin. L’habitacle change aussi beaucoup avec une partie de console dite « flottante » qui accueille l’écran de l’interface. L’ensemble est plus homogène dans sa présentation même si la couleur noire dominante n’est pas des plus joyeuse.

La ligne reste fidèle aux traits de l’ancien modèle, mais on s’apercevra tout de même que là aussi, la silhouette se montre plus léchée avec des arêtes qui accentuent l’assise de la Ceed sur la route.

Comment ça roule ?

C’est du côté de Faro au Portugal que nous avons fait une première connaissance avec cette Ceed. Nous avons pu conduire successivement le 1.4 T-GDi, le 1.6 CRDi Diesel et enfin le 1.0 T-GD à trois cylindres. D’emblée, on perçoit que la Ceed est nettement plus mature que sa devancière, un progrès à mettre sur les nouveaux réglages du châssis qui, il faut bien le dire, bénéficient du même coup de maître que pour la récente – et très réussie – Stinger. Pour dire les choses, cela se traduit par une très belle maniabilité et un compromis confort/plaisir tout à fait remarquable. D’autre part, le feeling de la direction a lui aussi beaucoup progressé (en bien) autant dans la restitution naturelle que dans la linéarité ou la progressivité. A ce sujet, on retiendra d’ailleurs que Kia est allé piocher un spécialiste de la chose au centre de développement d’Opel qui est voisin.

Nous avons été agréablement surpris par le 1.0 T-GDI qui n’est pas à considérer comme sous-motorisé malgré sa puissance plus faible et qui, de surcroît, peut compter sur la sonorité sympathique du 3 cylindres. Bien entendu, on jouera davantage de la boîte pour compenser la puissance et assurer des relances, mais le parfait étagement de ladite boîte. Le 1.6 Diesel est une bonne arme pour les gros rouleurs et il permet de faire face à toutes les situations. On retiendra simplement qu’il se montre encore un peu bruyant, surtout à froid ou lorsqu’on monte en régimes.

Enfin, le 1.4 T-GDI est un moteur turbo doux et agréable dont le caractère s'accorde parfaitement avec la boîte de vitesses robotisée à 7 rapports. Les sièges offrent un bon maintien et se montrent confortables tandis qu’à l’arrière, les passagers disposent de beaucoup d’espace pour voyager. La banquette se replie complètement ou partiellement de manière traditionnelle.

Budget/équipement

Avec un prix de départ de 19.990 € pour le 1.4 MPI, la nouvelle Ceed est à peine plus cher que celle qu’elle remplace alors qu’elle est nettement mieux équipée ou construite. Plutôt que de décliner l’offre autour de 4 niveaux de finition dont les plus basiques ne sont jamais achetés, il n’y a plus que deux finitions, une de base et une autre « Must » plus chère de 2900 €. À la fin de l'année, Kia introduira aussi la ligne GT et la GT dotée du moteur 1.6 T-GDI de 204 ch. 

Les concurrentes

La Ceed arrive sur un marché déjà très bien garni qui va de l'Alfa Giulietta, à la Citroën C4 Cactus en passant par la Ford Focus, la Honda Civic, la Hyundai i30, la Nissan Pulsar, l’Opel Astra, la Peugeot 308, la Renault Mégane, la Seat Leon, la Skoda Octavia, la Toyota Auris en encore l’inévitable VW Golf pour ne citer que celles-là.  Sans compter que les premium comme l’Audi A3, la BMW Série 1 ou la Mercedes Classe A jouent aussi dans cette catégorie. Chaud donc !

Notre verdict

Si elle n’a pas vraiment changée dans sa forme, la Kia Ceed change tout de même beaucoup sur le fond. Certes, elle utilise toujours la même plate-forme, mais tous ses moteurs ont été revus tandis que Kia proposera bientôt aussi des versions électrifiées. A côté de cela, l’habitacle semble plus cohérent même s’il reste sombre ou que la navigation se montre un peu lente. Bref, voilà un bon produit, bien pensé globalement et dont les performances ne devraient pas se démentir.

Dans cet article : KIA, KIA Ceed

Rédigé par le