Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Dacia Jogger : 7 places à petit prix

Rédigé par Jean-François Christiaens le

Offrir 7 vraies places pour un tarif débutant autour des 15.000 €. L’ensemble enrobé dans un style de crossover et proposer un contenu technologique bien ciblé. C’est la nouvelle mission impossible acceptée par Dacia avec son Jogger. Mission accomplie ?

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le vent ayant tourné, Dacia ne renouvellera pas son Lodgy à l’inspiration monovolumique. Pas plus que son ludospace Dokker. Mais les familles à la recherche d’un transporteur de troupes peuvent se réjouir: le rôle du spacieux véhicule familial reste au casting chez Dacia. Seules les caractéristiques physiques exigées pour empocher le rôle ont évolué.

Cette fois, c’est le profil du break baroudeur qu’il faut présenter pour être engagé. Un profil en vogue que le nouveau Jogger endosse parfaitement avec sa généreuse garde au sol (200 mm), ses barres de toit et ses renforts de carrosserie. Encore plus dans sa version haut de gamme Extreme aux appendices cosmétiques spécifiques.

Carrosserie et dimensions

Philosophie de réduction des coûts Dacia oblige, ce Jogger partage sa plateforme technique avec ses récentes petites sœurs Sandero et Sandero Stepway (et la berline Logan dorénavant indisponible sur notre marché). Soit la base technique moderne CMF-B de l’Alliance étrennée par l’actuelle Renault Clio.

Dans le cas du Jogger, elle se voit sensiblement étirée. Long de 4,55 m et reposant sur un empattement de 2,9 m, le Jogger étire sa carrosserie sur 45 cm (29 cm pour son empattement) de plus que la Sandero. Une croissance exclusivement concentrée sur les parties centrale et postérieure.

Pour des raisons de coût, le Jogger reprend en effet fidèlement toute la partie avant de la Sandero Stepway jusqu’au montant B, portières y compris. C’est la raison d’être du décrochage de 40 mm qui intervient ensuite au niveau des portières arrière voulues plus hautes pour ménager un meilleur accès.

Dacia Jogger

Intérieur et coffre

Dacia propose son Jogger en versions 5 ou 7 places. Pour parer à l’imprévu occasionnel ou simplement s’assurer d’une meilleure valeur de revente, mieux vaut ne pas sous-estimer l’intérêt de dépenser les 750 € exigés pour jouir de la version 7 places. Le Jogger 5 places, n’intégrant ni les fixations ni les ceintures pour les strapontins supplémentaires, ne pourra en effet pas être transformé en 7 places a posteriori.

À l’inverse, le 7 places peut facilement se débarrasser de ses deux sièges supplémentaires quand ils sont inutiles. Ils pèsent seulement 10 kg/pièce, se manipulent aisément et se rangent même dans des housses individuelles pour un stockage propre.

On s’en privera d’autant moins que ces deux places supplémentaires ne se cantonnent pas à du dépannage occasionnel. Deux adultes peuvent s’y installer grâce à la généreuse garde au toit ménagée et à la possibilité de glisser facilement ses pieds sous la banquette du deuxième rang. Cette dernière se montre, quant à elle, accueillante pour trois passagers. Seul petit bémol à l’usage si on envisage d’utiliser régulièrement la place centrale: sa ceinture de sécurité s’articule depuis un point de fixation situé, sur le ciel de toit, tout à l’arrière du véhicule.

Déployée, elle pourra donc gêner les occupants du troisième rang. Mais avancer son point d’ancrage (correspondant à la présence d’une traverse de renfort) ou l’intégrer au sommet de la banquette aurait exigé des coûts supplémentaires non consentis par Dacia. Autre petit bémol pratique qu’il faudra envisager à l’usage: la banquette (1/3-2/3) ne coulisse pas. Impossible donc de profiter d’un meilleur rayon aux genoux au deuxième rang si le troisième rang n'est pas occupé. En outre, pour accéder aux places du fond, il faudra obligatoirement replier le dossier et basculer la banquette en portefeuille. Ce qui pourra s’avérer contraignant si des sièges pour enfant sont arrimés aux attaches Isofix situées exclusivement sur les places latérales du deuxième rang. Notons encore que les trois rangées de sièges sont intégrées en gradin, afin de ménager une bonne visibilité vers l’avant de tous les convoyeurs. En revanche, cette configuration nuit tout de même à la rétrovision lorsque tous les sièges sont déployés.

Si le volume de coffre en configuration 7 places équivaut à celui d’une citadine (160 l), le Jogger peut compter sur ses rails modulaires pour embarquer un coffre de toit (80 kg) lors des jours de transhumance. Avec les strapontins repliés en portefeuille, le volume de chargement atteint déjà 506 l. Un volume qui grimpe même à 645 l si on retire les deux sièges supplémentaires (le Jogger «strictement» 5 places offre quant à lui 774 l).

Un volume très généreux facilement exploitable grâce à la largeur du hayon et à la faible hauteur du seuil de chargement. Il faudra néanmoins composer avec un plancher de coffre non plan. En l’absence de séparation, de petits objets pourraient aussi glisser sous la banquette lors des freinages. La deuxième rangée de sièges n’est pas extractible. Mais basculée en portefeuille, elle permet de jouir d’un volume de chargement de 1.807 dm3 VDA (1.819 dm3 pour le 5 places) et d’une longueur de chargement maximale de 2 mètres en configuration 2 places.

Dacia Jogger

Spécifications et performances

Sur le plan mécanique, Dacia limite son offre au seul bloc 3-cylindres, moderne, de 999 cm³ de l’Alliance. Mais en deux déclinaisons. La version d’accès ECO-G 100 accepte tant de siroter de l’essence que du LPG. Ce Jogger à bicarburation intègre alors un réservoir de gaz de 40 l (à la place de la roue de secours) en plus de son réservoir à essence de 50 l. Cette solution a l’avantage, en l’absence de toute mécanique Diesel prévue pour le Jogger, d’offrir un coût à l’usage réduit grâce au prix contenu du LPG (malgré la légère surconsommation enregistrée). Dans cette version à bicarburation, le 3-cylindres turbo développe 91 ch/160 Nm quand il fonctionne à l’essence et 101 ch/170 Nm quand il brûle du gaz.

Quasiment au même prix (+500 €), Dacia propose en alternative la nouvelle variante essence TCe 110. Dans ce cas-ci, le 3-cylindres suralimenté est équipé d’une injection directe. Il en profite pour développer 110 ch/200 Nm.

Dans les deux cas, les Jogger ECO-G et TCe se couplent exclusivement à une boîte manuelle à 6 rapports. Un Jogger hybride automatique, reprenant à son compte l’originale chaîne cinématique étrennée par la Clio E-TECH Hybrid, arrivera néanmoins dans le catalogue dans le courant 2023.

Dacia Jogger

Conduite

En route, le Jogger présente un tempérament parfaitement adapté à sa vocation de véhicule familial avec un compromis confort/dynamisme plutôt convaincant. Avec notamment une stabilité rassurante offerte par son long empattement. Les amateurs de conduite regretteront certes le rendu très artificiel de son assistance de direction et les longs débattements (sonores) de sa commande de boîte.

Mais globalement, le Jogger se profile plutôt comme un agréable compagnon de voyage. Avec une insonorisation soignée compte tenu de sa grille tarifaire, même si les bruits aérodynamiques augmentent progressivement quand on s’approche de l’allure autoroutière.

Côté mécanique, le moteur ECO-G 100 nous a semblé le plus convaincant. Certes, il assure des prestations un peu moins toniques au Jogger 7 places (0 à 100 km/h en 13 s contre 11,2 s) que le TCe quand on le cravache. Mais il se montre nettement moins sonore dans l’effort et plus rond à l’usage que le TCe. Dans les deux cas, les performances s’avèrent honnêtes quand on évolue quasiment à vide grâce au poids contenu (± 1.300 kg selon la version) du Jogger. Mais avec 7 passagers à bord et un coffre de toit chargé, il faudra certainement faire preuve d’un peu de patience lors des relances… Côté consommation, le TCe nous a gratifié d’un appréciable 5,7 l/100 km à l’ordinateur de bord. L’ECO-G 100 a, de son côté, brûlé un peu moins de 8 l/100 km de LPG.

Dacia Jogger

Prix belges du Dacia Jogger

Au volant, on profite d’une position de conduite convenable. Du moins dès le second niveau d’exécution (Comfort) offrant une colonne de direction tant réglable en hauteur qu’en profondeur. Si les plastiques durs sont, bien sûr, légion, la planche de bord reprise de la Sandero présente plutôt bien. Jusqu’à s’habiller d’un élégant bandeau textile dès le second niveau. L’ergonomie de la planche de bord a aussi le mérite d’être d’une simplicité enfantine…

Côté multimédia, le système Media Control de l’exécution de base (Essential) permet d’utiliser son smartphone comme centrale d’infodivertissement via une application gratuite. Offert dès le second niveau, le Media Display dispose quant à lui d’un écran tactile de 8 pouces au fonctionnement ergonomique. Moyennant un supplément raisonnable de 370 €, le Media Nav ajoute en sus la navigation embarquée et la connectivité Apple CarPlay et Android Auto sans fil.

En fonction de la ligne retenue, le Jogger peut également profiter de quelques équipements bienvenus au quotidien: sièges avant chauffants, climatisation automatique, caméra de recul, aides au stationnement avant/arrière, accès/démarrage mains libres, frein de stationnement électrique, etc. Pas de quoi verser dans la surenchère technologique, bien sûr… Mais de quoi présenter une offre «ciblée» plutôt intelligente pour les familles.

Côté sécurité, le Jogger dispose de 6 airbags ainsi que d’un freinage automatique d’urgence actif entre 7 et 170 km/h. Un détecteur d’angles morts peut s’ajouter via les packs City (350 €) ou City Plus (400 €). Pas de quoi revendiquer le statut de référence dans la guerre des étoiles Euro NCAP (la Sandero Stepway avait reçu 2 étoiles en 2021). Mais la plateforme CMF-B de l’Alliance offre déjà une sécurité active/passive appréciable.

 

Dacia Jogger

>>> Retrouvez tous les prix belges du Dacia Jogger

Dacia Jogger – verdict du Moniteur Automobile

Même si l’on omet le tarif «coup de poing» de 14.790 € du Jogger Essential plutôt dépouillé, les Jogger Comfort (à partir de 16.590 €) et Extreme (à partir de 17.590 €) n’en conservent pas moins un rapport qualité/prestations/prix imbattable. Le Jogger le plus cher du catalogue (Extreme TCe 110 en 7 places) conserve même un prix sous les 19.000 € (18.840 €). Impossible de trouver un véhicule équivalent sur le marché du neuf…

Les quelques concessions à accepter pour rouler à bord d’un véhicule aussi bon marché n’ont clairement rien d’indigestes. La recette Dacia permet à nouveau de jouir d’un modèle au rapport prestations/prix tout à fait imbattable avec ce Jogger. Le tout enrobé dans un style plutôt avenant, avec un équipement bien ciblé et des motorisations économiques à l’usage.

  • Rapport prestations/prix imbattable…
  • Insonorisation du TCe 110
  • Rendu artificiel de la direction

Dans cet article : Dacia, Dacia Jogger

Essais

Nos essais

Stocks Dacia

Voitures neuves de stock dacia

Occasions Dacia

Les voitures d'occasion dacia lodgy

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche