Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Seat Tarraco 2.0 TDI 150 : Clone de Kodiaq

Jamais deux sans trois: dans la foulée des Ateca et Arona, Seat complète sa gamme d’un grand SUV baptisé Tarraco. C’est l’équivalent des Volkswagen Tiguan Allspace et Škoda Kodiaq, avec qui il partage tout ou presque, à commencer par ses 7 places. Du mimétisme au cannibalisme, il n’y a qu’un pas. Voyons comment il parvient à se distinguer.

  • Avis Rédaction 14.48/20

Sommaire :

Le Seat Tarraco dérive étroitement du Volkswagen Tiguan Allspace. Il trouve aussi son pendant chez Škoda avec le Kodiaq, que nous avons déjà confronté à ce dernier dans le cadre d’un comparatif. Le Kodiaq est sorti victorieux, notamment grâce à son espace de chargement plus soigné, le leitmotiv de Škoda. Dernier arrivé, le Tarraco ne profite pas des aménagements proposés par Škoda. Son habitacle singe en tous points celui du Tiguan Allspace et souffre des mêmes contraintes pratiques. Il se distingue en revanche à l’extérieur par une robe plus sportive et encombrante de 4 cm, annonçant la nouvelle orientation stylistique de la marque. Du reste, synergie oblige, les trois grands SUV partagent logiquement la même banque d’organes et reposent sur la même plateforme étirée qui leur permet d’accueillir jusqu’à 7 personnes. Les similitudes entre cousins sont si nombreuses que le risque de les voir se cannibaliser est bien réel. Mais le marketing de l’industriel allemand est bien huilé: si l’image de marque ne fait pas la différence, c’est la grille tarifaire qui le fera.

  • Accès/habitabilité au 2e rang
  • Equipement de sécurité complet
  • Confort général de marche
  • 2.0 TDI discret, élastique
  • Présentation soignée, qualité d'assemblage
  • Instrumentation/multimédia à la page
  • Accès au 3e rang, réservé aux petits gabarits
  • DSG indisponible sur 1.5 TSI
  • DSG indissociable du 4x4; surcoût important
  • Coffre torturé en 7 places
  • Performances du 2.0 TDI 150 discutables
  • Perturbations aérodyna-miques aux montants A

Essais liés

Dans cet article : Seat, Seat Tarraco

Rédigé par le