Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / KTM X-Bow R

Quand elle débarqua au salon de l'auto (!) de Genève en mars 2008, la X-Bow faisait figure d'OVNI venant de l'un des spécialistes mondiaux du deux-roues. Trois ans plus tard, elle enfonce le clou.

KTM X-Bow R #1
Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le R associé à la X-Bow, c'est une version qui seconde les Street et Clubsport, mais en plus méchant encore : 300 ch et 400 Nm. Pour 790 kg. À sec. Rajoutons environ 40 kg d'essence, 75 kg de conducteur (c'est une moyenne!) et mettons-nous d'accord pour un poids prêt à rouler de 900 kg. Soit un rapport poids/puissance réaliste de 3 kg/ch (2,6 à sec, mais personne ne roule sans essence ni sans... conducteur). Rendez-vous sur le tout nouveau «Red Bull Ring», inauguré quelques jours seulement avant notre arrivée. Il s'agit en fait, pour ceux qui s'en souviennent, de l'ancien tracé de Zeltweg, ensuite rebaptisé A1- Ring et qui accueillit les formule 1 en terre autrichienne jusqu'en 2003.

Un tracé superbe car vallonné à souhait et notamment caractérisé par une grande et longue courbe qui n'en finit pas et dont le point d'entrée est masqué par une arrivée sur un sommet. Un exercice délicat dans lequel excelle cette X-Bow R qui se cale sur ses appuis sans délai, s'y maintient le temps que dure cette interminable et si rapide courbe, sans aucun mouvement parasite et sans inertie ou presque. L'addition des grips mécaniques et aérodynamiques est telle que l'on finit, après quelques tours, par avoir mal au cou. Jamais au c..., car les suspensions restent étonnamment conciliantes dans ce domaine. Dès le point de corde atteint, on peut remettre les gaz en grand sans se préoccuper de doser. Il faut juste oser. La motricité est totale et, du coup, la vitesse d'extraction de la courbe bluffante.

Cette version apporte peut-être la touche d'homogénéité qui manquait à la version 240 ch, légèrement sous-motorisée vu les qualités de son châssis. Ici, celui-ci est optimisé et en relation dorénavant parfaite avec les 300 ch et les 400 Nm. Son look est toujours aussi particulier, mais maintenant, son potentiel dynamique est plus en rapport avec l'agressivité qui s'en dégage. C'est tout de même 8.000 euros de plus, mais on se dit que ça vaut la peine. Quitte à se montrer déraisonnable, autant aller au bout de la démarche...

Dans cet article : KTM, KTM X-Bow

Rédigé par le