Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / BMW X5

Lancé en 1999, le X5 inaugure aujourd'hui sa troisième génération. Au programme: des moteurs plus puissants encore, mais toujours plus sobres. Dans quelle mesure?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La marque n'a pas pris de risque avec cette troisième génération. Comparée à la transformation effectuée entre la première et la seconde génération, celle-ci s'apparente à un gros restylage. À 2 comme à 4 roues motrices, tous les X5 sont équipés d'une boîte automatique à 8 rapports. Comme dans les dernières productions de la marque, le mode Eco Pro fait son apparition dans le X5. Comme son nom l'indique, il privilégie une conduite économique en adaptant la gestion électronique du moteur et de la boîte. Il prévoit aussi une fonction «roue libre» entre 50 et 160 km/h qui découple la chaîne cinématique lorsque le conducteur lève le pied sans toucher le frein.

Dehors, comme dedans, les adaptations ne sautent pas aux yeux. Pourtant, elles sont plus nombreuses qu'il n'y paraît. D'abord, le dessin de la planche de bord suit l'évolution des Séries 5 restylées. Pour la première fois, les passagers de la banquette peuvent être choyés au même titre qu'à l'avant par des sièges arrière chauffants (435 euros), mais aussi «confort». Le X5 a aussi droit à tous les nouveaux services en ligne inaugurés par la Série 5 restylée : le connectedDrive qui permet l'intégration d'applications pour smartphone (Apple ou Androïd) comme Facebook, Twitter, la météo, la webradio, la recherche locale de Google et, bien sûr, l'accès à ses boîtes à courriels.

Conçu pour un usage routier, le X5 connaît désormais une exécution à 2 roues motrices. De quoi le rendre encore plus attrayant sur le marché des flottes. Pour cette même clientèle, il adopte aussi les services en ligne et de conciergerie, inaugurés par la berline Série 5, tandis qu'il complète les fonctionnalités du système multimédia. Le X5 est donc bien de son temps et en même temps plus confortable que par le passé.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1558 du 18 septembre 2013.

Dans cet article : BMW, BMW X5

Rédigé par le

Les concurrentes