Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Premier essai / Renault Mégane R.S. Trophy-275

Si l'on excepte la très exclusive R - celle qui a établi le record pour une traction de grande série sur la Nordschleife -, la R.S. Trophy est la plus performante des Mégane de l'histoire. Au-delà des mots, que disent les chiffres?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le moteur est le 2 litres turbo à injection indirecte qui délivre 265 ch dans la Mégane R.S. de base, mais qui se voit porté ici à 275 ch. Accolé à une boîte manuelle à 6 rapports parfaitement étagés, il s'exprime au mieux quel que soit son régime et affiche un caractère à ce point plein partout qu'il n'est que rarement besoin de changer de rapport en usage courant. Le tout repose sur l'excellent châssis en version Cup de la Mégane R.S. de base. En Belgique, la Mégane Trophy doit composer avec de communs Bridgestone Potenza RE050A de 19 pouces. Pas mauvais au demeurant, ils ne permettent pas de sublimer les qualités du châssis et éprouvent par ailleurs quelques difficultés à faire transiter au sol efficacement le potentiel de l'ensemble moteur-boîte, malgré l'autobloquant GKN de série.

Cette motricité perfectible (quand les deux roues sont en perte de motricité, l'autobloquant ne peut plus rien...) explique sans doute en partie les performances assez quelconques face au chrono. Cela dit, en l'état, la Mégane est déjà redoutable, en particulier grâce à un train avant indestructible qui encaisse sans broncher et à un autobloquant qui permet d'entrer fort et tard dans la courbe, en freinant sur l'angle, comme disent les motards, ce qui se traduit par un resserrement de la trajectoire et par un train avant qui pointe vers l'intérieur. Soit un phénomène peu courant, qu'il convient de bien comprendre pour l'exploiter au mieux. C'est un peu antinaturel, mais ça marche!

Au terme de cet essai flotte comme une frustration diffuse, née de l'absence sur notre exemplaire de deux éléments qui, on le sent, auraient permis de sublimer les qualités d'un châssis exceptionnel: les Ohlins réglables et les Michelin Pilot Sport Cup 2. Soit deux options présentes de série sur l'impayable et très rare version R, mais indisponibles sur cette Trophy, du moins en Belgique (alors qu'ils le sont, par exemple, en France...). Un choix curieux, même si force est de reconnaître qu'en l'état, cette Mégane de feu sort largement du lot en matière de rigueur et d'efficacité.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1581 du 6 août 2014.

Dans cet article : Renault, Renault Mégane

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER

Les concurrentes