Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Jeep Grand Cherokee

Le Grand Cherokee évolue seulement 3 ans après son lancement et gagne ce qui lui manquait le plus : une boîte automatique à 8 rapports.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Alors que les ventes des marques italiennes du groupe Fiat stagnent en Europe, celles de Jeep sont en nette progression. Il n'est donc pas très étonnant que Jeep n'ait pas attendu pour procéder au restylage profond de son SUV de luxe, en particulier pour ce qui concerne les aspects mécaniques et les technologies embarquées. Ça ne se voit pas forcément, mais le Grand Cherokee soigne son image. Cela dit, l'intérêt du restylage est ailleurs. En aval de son moteur en l'occurrence, avec l'arrivée d'une nouvelle boîte automatique qui compte désormais 8 rapports au lieu des 5 de la vieillissante unité léguée par Mercedes- Benz. Signée ZF, cette boîte offre un mode Eco (automatiquement enclenché au démarrage).

Le Grand Cherokee est toujours un as en tout terrain, sauf lorsqu'il est chaussé de roues de 20 pouces, trop vulnérables pour ce genre d'exercices. La suspension pneumatique n'a pas changé et permet d'ajuster la garde au sol de 11 à 28 cm. Bien calibrée, elle prévient des mouvements de caisse, y compris sur la route, où elle ne pèche finalement que par un excès de fermeté sur les hautes fréquences. Mais hormis cela, le Grand Cherokee est agréable à conduire. Certes, son efficacité ou sa précision n'atteignent pas encore celles de ses rivaux allemands, mais il s'en sort bien et son insonorisation est soignée.

Le Grand Cherokee parvient à restituer une très belle homogénéité en plus d'un certain standing. Malgré les dessous de l'actuel ML, il n'égale certes pas encore ses rivaux allemands en matière de précision de conduite ou de qualité de finition, mais cette bataille stérile n'est pas la sienne. Son charme, il le place plutôt dans son prix sensiblement inférieur à celui de ses concurrents (exception faite du Discovery) ainsi que dans une polyvalence teintée d'un accent bien américain que personne ne pourra lui contester.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1551 du 12 juin 2013.

Dans cet article : Jeep, Jeep Grand Cherokee

Rédigé par le