Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Premier essai / Premier essai BMW i5 M60 xDrive

Rédigé par Iwan Kneuts le

Pour sa 8e génération de Série 5, BMW vide clairement sur l’électrification mais en se basant sur quelques une de ses recettes historiques. Une stratégie payante ?

Depuis sa présentation en 1972, plus de 10 millions d'exemplaires de la Série 5 ont été vendus dans le monde. En même temps qu'une nouvelle nomenclature, qui a transformé les désignations de type telles que Série 3, 5 ou 7 en concepts, BMW a également introduit le terme «berline de société». On pourrait y ajouter le suffixe «sportive» car outre le fait que la Série 5 fut le premier modèle BMW à être touché par la baguette magique «M», elle s'est également rapidement  illustrée dans les courses de voitures de tourisme de l'époque. Avec notamment des victoires aux 24 Heures de Francorchamps en 1977 et 1982, à chaque fois avec une voiture préparée par le belge Juma, respectivement pilotée par le duo Joosen-Andruet et le trio Quester-Hahne-Joosen. Autrement dit, la i5 que nous découvrons aujourd'hui a une lignée sportive. Cette riche histoire explique également pourquoi BMW, contrairement à son concurrent Mercedes, choisit d'intégrer les versions électriques de sa Série 5 dans la même carrosserie que les variantes à moteur thermique - les 520i et 520d à essence et Diesel respectivement, ainsi que des hybrides rechargeables 530e et 550e xDrive prévus pour le début de l'année prochaine.

Carrosserie et dimensions BMW i5 M60 xDrive

Bien sûr, il existe quelques différences subtiles en termes de carrosserie entre la i5 et les autres modèles de la Série 5, telles qu'une calandre fermée et des logos i discrets. Mais les spécificités restent ténues. Cela devient toutefois un peu moins subtil lorsque nous examinons la i5 M60 xDrive, qui affiche un design assez nettement distinct, avec notamment une calandre fermée et ses naseaux, qui, contrairement à ceux de la Série 7, sont de dimensions modestes. À tel point qu’il n’est sans doute pas nécessaire d'opter pour l'éclairage de contour optionnel, appelé «Iconic Glow».

On note par ailleurs un pare-chocs optimisé avec des prises d'air qui, entre autres, optimisent le flux d'air à travers les roues. Les jantes aérodynamiques bicolores sont disponibles en 20 pouces et 21 pouces et offrent une vue sur des étriers de frein pouvant être peints en bleu ou en rouge selon votre choix. À l'arrière, le flux d'air guidé sous la voiture débouche dans un diffuseur également noir, tandis que le hayon est agrémenté d'un discret spoiler. Le résultat est un coefficient de traînée (CX) exceptionnellement bas de 0,23. 

Review BMW i5

>> Longueur : 5060 mm - largeur : 1900 mm - hauteur : 1505 mm - empattement : 2995 mm

Intérieur et coffre BMW i5 M60 xDrive

Malgré une offre croissante de systèmes d'assistance à la conduite de plus en plus perfectionnés, la Série 5 reste une véritable voiture «à conduire», même dans ses versions électriques. Que vous soyez au volant de la i5 eDrive40 ou de la i5 M60 xDrive, vous ressentez ce que signifie «Freude am Fahren» - même si ce slogan est un peu passé de mode depuis un certain temps. Alors qu'auparavant, la console centrale était orientée vers le conducteur pour créer cette sensation de cockpit si particulière, aujourd'hui, les écrans intégrés sont incurvés - ce que BMW appelle son «Curved Display». Derrière cet écran se trouve le BMW Operating System 8.5, avec un écran d'accueil repensé qui affiche des icônes de fonction verticales du côté du conducteur.

Grâce à la fonction QuickSelect, ces fonctions peuvent également être ouvertes directement, ce qui améliore considérablement l'ergonomie. La commande ne se fait pas uniquement via l'écran tactile, mais également en partie via des boutons sur le volant et le célèbre bouton de commande iDrive situé sur la console centrale. Si vous optez pour la fonction BMW Natural Interaction, la reconnaissance gestuelle est même possible.

À bord d’une berline statutaire comme celle-ci, on s'attend à trouver un revêtement en cuir. C'est effectivement le cas, mais si vous souhaitez suivre la tendance actuelle, vous pouvez également opter pour le Veganza, la version végane du cuir de BMW, qui peut être associé à l'alcantara dans la i5 M60 xDrive. Quel que soit le revêtement choisi, les sièges offrent un excellent confort (dans le cas de la eDrive40) à un niveau fantastique (dans le cas de la M60). 

Review BMW i5

Spécifications et performances BMW i5 M60 xDrive

Les deux versions électriques, nommées i5 eDrive40 et i5 M60 xDrive, tirent leur énergie d'une batterie haute tension compacte intégrée dans le plancher, offrant une capacité énergétique utilisable de 81,2 kWh. La i5 M60 xDrive tire ses 601 ch/442 kW de deux moteurs: un sur l'essieu avant et un sur l'arrière. Tout comme la i5 eDrive40, le couple cumulé peut atteindre 820 Nm grâce à l'utilisation du M Sport Boost ou du M Launch Control. Avec cela, la M60 atteint une vitesse de pointe (électroniquement limitée) de 230 km/h et passe de 0 à 100 km/h en 3,8 secondes.

Review BMW i5

Autonomie et charge BMW i5 M60 xDrive

Les performances sont importantes, mais l'autonomie et la vitesse de recharge sont tout aussi importantes, voire plus importantes, pour les voitures électriques. L'autonomie WLTP varie de 455 à 526 km pour la i5 M60 xDrive (de 477 à 582 km pour la i5 eDrive40). L'autonomie peut même être augmentée de 25% grâce à la nouvelle fonction Max Range, qui limite la puissance et la vitesse tout en désactivant les fonctions de confort. La BMW i5 est équipée d'une unité de charge combinée permettant de charger en courant alternatif avec une puissance de 11 kW. En option, vous pouvez choisir un convertisseur interne de 22 kW. La i5 peut charger en courant continu avec une puissance allant jusqu'à 205 kW à une station de recharge rapide. Cela signifie que la batterie haute tension peut être chargée de 10 à 80 % en environ 30 minutes.

Les modèles entièrement électriques de la Série 5 sont également les premières BMW à proposer la fonction Plug & Charge. Cela permet à la voiture de s'identifier automatiquement aux bornes de recharge compatibles, sans que l'utilisateur ait besoin de s'inscrire via une carte de recharge ou une application. Une option unique est l'option Multi Contract, qui permet aux clients de stocker jusqu'à cinq contrats Plug & Charge de différents fournisseurs de manière numérique dans la voiture, avec la possibilité de spécifier quels conducteurs peuvent utiliser quels contrats. Par exemple, si vous ne souhaitez pas que votre fille ou votre fils utilise les contrats de recharge de la société, vous pouvez les bloquer et leur accorder automatiquement l'accès à d'autres cartes stockées numériquement.

Review BMW i5

Conduite BMW i5 M60 xDrive

Un jugement que l'on peut également étendre au comportement routier des deux modèles. Ce qui apparait particulièrement remarquable, c'est que la i5 eDrive 40 parvient à masquer très efficacement son poids et n'a même pas besoin du mode Sport pour afficher un comportement précis. La version M offre une expérience de conduite encore plus dynamique en mode Sport. Les barres stabilisatrices actives, le train arrière directionnel et la direction variable contribuent en effet à une grande réactivité et à des réactions «téléphonées» vers le conducteur épris de conduite active. Pour conserver un ressenti aussi naturel que possible, les ingénieurs de la division M ont choisi de permettre une certaine latitude dans le contrôle électronique  des attitudes de la voiture. Cependant, il y a un «mais». Opter pour le mode Sport signifie également choisir un son artificiel qui est assez désagréable. Pourtant, il aurait été composé par un musicien surtout connu à Hollywood... ce qui prouve que tout le monde peut avoir un mauvais jour. En tout cas, le résultat est décevant. Et nous n'avons pas encore parlé du mode Expressif et de ses «graphiques» correspondants. Honnêtement, nous avons pensé que cela était destiné à chasser les voleurs de la voiture... La bonne nouvelle étant quand même qu’il est possible de couper le sifflet à cette chose. Qui ne comblera jamais la sonorité typique d’un moteur M en conduite active.

Review BMW i5

Prix belges BMW i5 M60 xDrive

La BMW i5 M60 xDrive représente le haut de gamme électrique de la Série 5 et cela se ressent au niveau tarifaire avec un prix de départ de 109.300 €. Cela dit, le ticket d'entrée pour rouler en BMW i5 reste plus "raisonnable" en optant pour une BMW i5 eDrive40 commercialisée à partir de 73700 €.

>>> Retrouvez tous les prix belges de la BMW i5

BMW i5 M60 xDrive – verdict du Moniteur Automobile

Il faut objectivement saluer le choix de BMW de suivre sa propre voie vers l'électrification. La i5 est ainsi un produit abouti, indépendamment de la version de moteur choisie, qui pourrait également convaincre les sceptiques de l'électrification. Du moins, tant qu'ils pensent à désactiver ce son artificiel agaçant.

 

Dans cet article : BMW, BMW I5

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une