Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Essais blog / Qu'avons-nous pensé du Honda CR-V 2023 ?

Rédigé par Xavier Daffe le

Depuis 1995, le Honda CR-V trace sa route dans le segment des SUV compacts. Au niveau mondial, il reste une star incontestable. 2023 a vu arriver cette nouvelle génération. Notre rédac’chef Xavier l’a découvert pendant quelques jours. A-t-il été séduit ?

  • Avis Rédaction /20

À son arrivée en 1995, le Honda CR-V avait marqué les esprits par son concept alors naissant de SUV à vocation familiale et, avec d’autres, il posait les fondements d’une attaque en règle contre les monospaces traditionnels, qui n’allaient pas y survivre. Et puis, il s’est laissé déborder sur ses flancs par de nouveaux arrivants et submerger dans un flot de nouveaux modèles, si bien qu’aujourd’hui ce segment est l’un des plus porteurs en Europe. À tel point que le CR-V s’est retrouvé noyé dans la masse. Pourtant, objectivement, il a toujours constitué une offre tout à fait crédible, de qualité et attachante, mais oublié de la stratégie incompréhensible de Honda en Europe, il a perdu de sa superbe commerciale. Aujourd’hui, cette nouvelle génération doit regagner le terrain perdu. Mais comment ?

J'ai aimé Honda CR-V 2023

Avec la technologie hybride autorechargeable développée pour la Civic, Honda possède un groupe motopropulseur convaincant qu’il peut décliner vers d’autres modèles, à l’instar de cette nouvelle génération de CR-V. Pour le particulier qui n’a pas la possibilité de profiter d’une déductibilité fiscale, cette technologie hybride est la solution pour pallier la disparition programmée du Diesel. Un moteur électrique de 184 ch entraîne les roues avant (pour cette version d’essai, mais une version 4 WD existe) tandis qu’un moteur à essence de 2 litres joue le rôle de générateur pour charger la petite batterie. L’originalité ici réside dans le fait qu’aux évolutions normales à faible vitesse, seul le moteur électrique entraîne la voiture, mais qu’à plus haute vitesse, sur l’autoroute par exemple, le moteur thermique prend le relais. Cela semble compliqué, mais dans les faits, cela se passe de manière totalement harmonieuse et fluide. J’ai donc aimé la manière dont ce gros SUV de 4,69 m se déplace avec aisance, le couple électrique faisant des merveilles en ville tout en étant secondé par le thermique sur l’autoroute où, malgré l’absence d’une vraie boite de vitesse, l’effet «moulin à café» n’est jamais présent. Dans le genre, cette technologie apparait donc comme l’une des plus réussies et convaincantes.

Dans l’absolu, 184 ch ça peut parait peu pour le gabarit, mais dans les faits, on jouit pourtant d’un réel dynamisme, bien aidé par un châssis de qualité, rigoureux tout en étant confortable. Position de conduite parfaite, habitabilité au-dessus de la moyenne, aspects pratiques nombreux et surtout qualité de fabrication, soin apporté à la finition et à l’assemblage aptes à faire pâlir de jalousie des premiums allemands qui perdent de leur splendeur au fil du temps, sont autant de qualités objectives que j’ai pris plaisir à expérimenter pendant ces quelques jours d’essai, qui se sont de surcroît soldés par une consommation moyenne comprise en 6,5 et 7/100 km.

2023 Honda CR-V e:HEV 2WD - Xavier Daffe - Review

Je n'ai pas aimé Honda CR-V 2023

J’ai moins aimé le fait que les tarifs de ce CR-V débutent à 48.150 € pour la version de base. Sachant qu’il n’est pas destiné aux professionnels du fait de son intérêt fiscal quasi nul (ceux-là se tourneront vers la version hybride rechargeable), il se destine essentiellement au client particulier. Mais qui peut encore sortir 50.000 € pour acheter une voiture familiale, aussi convaincante  et agréable soit-elle ? Certes, pour ce prix, on dispose d’un équipement de série complet, d’une technologie hybride convaincante, d’une qualité de fabrication qui donne l’exemple, mais ça reste une somme. Cela dit, ce problème n’est pas typique à Honda. Cette inflation des prix reste un réel problème pour une classe moyenne dont l’accès à la voiture neuve (et même d’occasion) devient sans cesse plus problématique.

Avec son gabarit de 4,69 m, ce CR-V entre en concurrence avec un VW Tiguan Allspace (4,73), un Nissan X-Trail (4,68 m), un Renault Espace (4,72 m) ou encore un Skoda Kodiaq (4,70 m). Mais tous, à niveau de puissance similaire exigent environ la même somme de 48 à 51.000 €, sauf l’Espace accessible dès 43.900 €.

2023 Honda CR-V e:HEV 2WD - Xavier Daffe - Review

Donc Honda CR-V 2023

Surtout depuis qu’elle a oublié ses lignes excessivement torturées, Honda est une marque que j’apprécie par ses choix technologiques, sa qualité de fabrication et son agrément au quotidien. Ce nouveau CR-V ne déroge pas à la règle ; tous les matins, j’ai pris plaisir à m’y installer, à le conduire. On y trouve en effet directement ses marques, tout tombe sous la main, là où on l’attend, le confort et le dynamisme sont réunis dans une synthèse réussie et on n’a pas peur d’embarquer du monde : on sait que ses passagers seront bien installés. Le Honda CR-V 2023 incite de fait à une conduite détendue, zen, au cours de laquelle on laisse les excités en «béhèmercos» se prendre pour les rois de la route, avec leur appels de phares et leur conduite agressive de cadres pressés. Le CR-V est un antidote parfait à cette agressivité revendicatrice.

 

Dans cet article : Honda, Honda CR-V

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une