Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Que pensez-vous de l'Opel Insignia Grand Sport GSi ?

Notre rédacteur Werner Van Kerckhoven est un fan de l'actuelle Opel Insignia Grand Sport. Et encore plus quand les lettres GSi sont collées à l'arrière...

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Je vais être honnête : les grosses Opel et moi, ça n'a jamais vraiment collé. Oui, peut-être que les deux générations de la Senator me semblaient avoir un petit quelque chose d'intéressant. Et la dernière Omega avait aussi ses charmes - surtout en tant que break. Mais les modèles juste en dessous ? Non, je ne pourrais jamais m'enthousiasmer pour une Ascona, une Rekord ou une Vectra. Même l'Insignia de première génération, qui a été annoncée en grande pompe, ne m'a pas vraiment séduit. Et après m'être assis dedans pour la première fois et m'être rapidement retrouvé la tête contre le plafond, j'ai complètement perdu toute "connexion".

Il est donc tout à fait particulier que l'Insignia actuelle - dotée du suffixe un peu ridicule de "Grand Sport" - soit l'une de mes voitures préférées dans sa catégorie. En effet, contrairement à ses rivales haut de gamme de ce segment, elle n'a pas tout à fait cédé à la tendance du "tout numérique". Aussi, à l'opposé de son prédécesseur, elle dispose d'un espace intérieur important - dans toutes les directions et à tous les endroits. Et parce qu'elle dispose d'un châssis merveilleusement confortable, sans pour autant rouler comme une serpillière.

En bref, à mon sens, cette dernière convulsion de GM au sein de la gamme Opel actuelle est peut-être l'une des Opel les plus convaincantes de ces dernières années. Et pour clore en beauté le chapitre américain, l'Insignia a eu le droit de dépoussiérer un nom légendaire à trois lettres : GSi. À l'époque, il s'agissait d'un Diesel, mais aujourd'hui le nom est associé à un 2 litres turbo essence, qui depuis le facelift du modèle est "seulement" fort de 230 ch au lieu de 250.

Chouette

2021 Opel Insignia GSi

Goethe le savait déjà : "In der Beschränkung zeigt sich erst der Meister". En ce qui me concerne, ce principe du "moins c'est plus" s'applique aussi aux dérivés sportifs des grandes berlines. Et c'est là que cette Vauxhall Insignia fait mouche : pas de carbone collant ou de poignées de tuyaux d'échappement ici, la GSI se pare de juste assez d'appendices aréodynamiques pour se faire remarquer, mais reste avant tout classe. Mon préféré ? Cette petite queue de canard sur le couvercle du coffre...

Je suis également un admirateur silencieux du tableau de bord de l'Insignia. Comme c'est merveilleux que la numérisation ne fasse que commencer ici... Merci Opel pour ces boutons sur la console centrale pour le contrôle de la climatisation. Et regardez ces instruments. En partie numérique, mais à moitié constitués de compteurs classiques avec de vraies aiguilles. Un vrai régal pour les yeux... Croyez-moi : il viendra un moment où les constructeurs automobiles nous feront payer un supplément pour ces compteurs analogiques...

Mais comment se conduit une Insignia GSi ? Eh bien, il s'avère que c'est fantastique. La suspension est merveilleusement dynamique, avec des réactions vives et légères qui donnent l'impression que cette grosse voiture est beaucoup plus légère qu'elle ne l'est. Cette distribution vectorielle du couple sur l'essieu arrière fait clairement des merveilles... La direction directe reçoit également un grand coup de chapeau de ma part. Et au moins aussi impressionnant : le filtrage reste excellent, ou du moins quand on considère que cette Insignia GSi repose sur des jantes énormes.

Dommage

2021 Opel Insignia GSi

Le superbe extérieur de la GSi se traduit à l'intérieur de la voiture d'essai par des sièges sport flashy aux accents de la Guerre des étoiles - il s'agit des sièges Performance GSi en option. Ceux-ci portent également fièrement le certificat orthopédique AGR, ce qui pour moi perd immédiatement un peu de sa crédibilité. Oui, ces sièges sport offrent un bon soutien, mais ils pêchent un peu dans cette GT somme toute assez bonne : je ne suis vraiment pas grand ni corpulent et même mes reins sont serrés par les joues du siège.

Lorsque j'ai dit plus haut que l'Insignia GSI "se conduit de manière fantastique", je parlais du châssis. Parce que le groupe motopropulseur fait un peu défaut. Le moteur deux litres de 230 ch est un moteur suralimenté typique de l'ère Euro 6d : beaucoup de couple à fond, mais en même temps aussi linéaire et plat que possible. Et ça ne sonne pas bien. Non, je trouvais même que le Diesel qui équipait l'Insignia GSi il y a quelques années avait plus de tempérament.

Bien sûr, le fait que la boîte de vitesses automatique à neuf rapports n'a d'autre but que de changer de vitesse le plus rapidement possible n'aide pas. Ainsi, bien qu'elle réponde bien au couple du moteur, elle vous prive d'une grande partie du plaisir. En théorie, les palettes de changement de vitesse sur le volant pourraient offrir une solution, si ce n'est qu'elles sont à la fois beaucoup trop petites et en plastique sans valeur - je connais des volants de course pour console de jeux avec de meilleures "palettes".

Donc

J'adore l'Opel Insignia Grand Sport. Et j'aime encore plus la GSi... Pour son apparence. Pour la façon dont elle tourne. Pour le confort avec lequel elle dévore les kilomètres, comme une vraie GT. Parce qu'il s'agit d'une merveilleuse voiture de sous-entendu. Mais a-t-elle tout juste ? Une telle machine à conduire mérite une boîte de vitesses avec un peu plus de brio. Quant aux sièges de la GSi Performance, ils peuvent rester à Rüsselsheim, je m'en fiche...

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Werner Van Kerckhoven (@wernerautogids)

Dans cet article : Opel, Opel Insignia

Secrétaire de Rédaction Autogids

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche