Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Bien acheter sa voiture

CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue

Rédigé par Valentin Delchambre le 07.10.2019

CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #1
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #1
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #2
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #2
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #3
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #3
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #4
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #4
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #5
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #5
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #6
CNG : tout savoir sur une alternative trop méconnue #6

Le CNG (GNV en France et GNC en Suisse) se généralise en Belgique. Plus de 15.000 voitures roulent au gaz naturel en Belgique (2019) et de nombreuses stations sont amenées à ouvrir dans tout le pays. Explications…

Le CNG (Compressed Natural Gaz) est un gaz naturel (essentiellement constitué de méthane) comprimé à 200-250 bars. Ce dernier constitue une ressource largement disponible dans le monde. Il est aussi moins polluant que l’essence ou le Diesel. Environ 15.000 véhicules belges roulent au CNG. De plus, il est possible faire le plein à domicile à l’aide d’un compresseur. Cerise sur le gâteau, les gestionnaires de réseau wallon Ores et Resa octroient une prime à l’achat d’un véhicule roulant au gaz naturel. Mais attention à certaines restrictions…

Sommaire

Les avantages

Le CNG est un carburant « propre ». Mais ce n’est pas son seul atout :

  • Moins cher que l’essence ou le Diesel.
  • Réduction de la consommation.
  • Réduction du taux de CO2 de 7 % à 20 %.
  • Baisse des émissions de particules fines de 77 % à 95 %.
  • Jusqu'à 90 % de NOX en moins.
  • Les voitures roulant au CNG possèdent deux réservoirs (bi-fuel). On peut tout aussi bien rouler à l’essence qu’au gaz naturel.
  • Autorisé dans les parkings souterrains.

Les inconvénients

Comme avec toute bonne énergie alternative, tout n’est pas rose.

  • Le réservoir pour le gaz prend de la place et est plus lourd que celui du LPG.
  • Nombre encore limité de stations-services proposant ce carburant.
  • Véhicules CNG interdits dans l’Eurotunnel.
  • Restrictions dans les ferries. Certaines compagnies de ferry acceptant le CNG demandent de le signaler à la réservation. Sans quoi l’embarquement sera refusé, sans remboursement. Il convient donc de se renseigner* auprès de la compagnie. Pour d'autres, comme P&O : "les véhicules alimentés par tout type de carburant sont acceptés, à condition que le véhicule ait été conçu, construit et certifié pour usage routier par le fabricant originel".

* Le CNG est un terme anglophone international présent sur toutes les pompes CNG en Europe depuis octobre 2018. Toutefois, en France on parle de GNV, et de GNC en Suisse, en néerlandais on utilise « aardgas », en italien c’est « metano », en allemand on utilise « Erdgas » et en suédois, on peut aussi dire « gasbil ».

Les stations belges

Les fournisseurs principaux sont : Dats24, ENoRa (pompes Esso et Shell), GPS (Green Point Supplies), Pitpoint (Total) et Q8.

  • Un peu partout en Flandre (une centaine), notamment avec Dats24 et Pitpoint (Total).
  • Région bruxelloise : Anderlecht et Auderghem. Ainsi que les stations en banlieue flamande
  • Wallonie : environ 25 pompes, par exemple dans le Hainaut (Basècles, Charleroi, Dour, Fleurus, Ghislenghien, Gosselies, Houdeng-Goegnies, Mons, Mont-sur-Marchienne, Mouscron, Peruwelz, Soignies, Thuin et Tournai) – en Brabant wallon (Nivelles, Genappe et Wauthier-Braine) – à Namur (Jemeppe-sur-Sambre et Namur) – à Liège (Beyne-Heusay, Eupen, Liège et Seraing) - au Luxembourg (Neufchâteau, Marche et projet à Arlon).
  • Une 1re station CNG autoroutière belge a ouvert en septembre 2019 à Heverlee sur la E40.
  • D’autres stations sont en projet au Nord comme au Sud du pays.
  • La liste des stations CNG en Belgique.

À l’étranger

Les frontaliers peuvent aussi se déplacer à l’étranger : surtout en Allemagne (environ 850 stations) et aux Pays-Bas (environ 180 stations). Il y en a 2 aussi au Grand-Duché de Luxembourg. Côté français, on ne trouve que quelques dizaines de stations dans tout l’Hexagone actuellement, mais de nombreux projets (400) sont programmés. La Grande-Bretagne est un autre point noir du CNG. Par contre, la Suisse a un réseau bien développé (quelque 150 stations). Mais le champion toutes catégories, c’est l’Italie (près de 1300 stations). Pour le reste du continent, voici la carte européenne des stations CNG.

À domicile

Moyennant investissement, il est possible de faire le plein à domicile en investissant dans un compresseur CNG « slow fill ».  Ce système, connecté à l’installation au gaz domestique, permet de faire le plein de sa voiture (pendant la nuit par exemple). Contrairement au CNG « fast fill », qui est préservé dans des cuves et délivré à une pression telle que le plein sera fait 2 à 3 minutes plus rapidement qu’un carburant conventionnel.

Prévention et sécurité

Quelle que soit la date de mise en circulation, les véhicules CNG doivent apposer, bien en évidence, une étiquette verte « CNG » réglementaire sur leur face arrière. Le concessionnaire ou l’installateur a l’obligation de fournir celle-ci, sans quoi l’installation n’est pas conforme. Une bonne raison à cela : la prévention des risques d’incendie dans les parcs de stationnement souterrains. 

Contrôle technique

Concernant le contrôle technique, le véhicule subit une inspection classique à partir de 4 ans avec une simple vérification de l’étanchéité au gaz. Si le véhicule est conforme après inspection, un contrôleur appose dans le coin inférieur droit du pare-brise une vignette de contrôle. Elle sera renouvelée après chaque inspection technique périodique. Il faut toutefois faire vérifier le réservoir tous les quatre ans auprès d’une entreprise agrée externe au contrôle technique.

La fiscalité ?

Bonne nouvelle : le gouvernement offre des avantages fiscaux pour les véhicules roulant au CNG. Il existe une prime périodique unique à l’initiative de Gas.be (ex-ARBG). La région flamande a introduit une exonération de la taxe de mise de circulation et taxe annuelle (jusque 2020) pour les voitures de moins de 11 ch fiscaux (moteur de moins de 2,1 l de cylindrée). En Wallonie, les véhicules au CNG sont souvent exonérés du malus car leurs émissions de CO2 sont inférieures à 146 g/km.

Montage sur véhicule essence

Il possible de faire installer un réservoir CNG dans son véhicule chez un installateur agréé. La facture reste encore salée : de 2000 à 4000€ selon le modèle de voiture. De plus, après montage, le véhicule doit se présenter dans un centre de contrôle technique dans les 30 jours pour une vérification complète de l’installation.

CNG n’est pas LPG !

Contrairement au CNG, le LPG (Liquefied Petroleum Gas) est constitué de propane et de butane (compressé entre 5 à 7 bars). Il profite d’un réseau de distribution plus étoffé (environ 625 stations en Belgique) mais aucune prime n’est octroyée à son achat…

Visitez notre nouvelle section My Green Car

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.