Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mercedes-AMG E53 Cabriolet : Surfin’ USA

En passant par les ateliers AMG, la Mercedes Classe E Cabriolet durcit son jeu pour faire de l’œil aux adeptes de conduite enjouée à ciel ouvert. Au risque de sacrifier son confort princier?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Présentée en juin 2017, la Classe E Cabriolet évolue au sein d’un des rares segments inoccupés par Audi et BMW et se distingue principalement par son confort de conduite proche de celui d’une Classe S Cabriolet, autrement plus onéreuse. Jusqu’à présent, sa version la plus puissante, la 450, se contentait d’un 6 cylindres en V de 367 ch.

Ce qui change

Désormais, la version AMG «53» porte sa puissance à 435 ch en reprenant le nouveau 6 cylindres en ligne inauguré sous le capot de la CLS en mars dernier. Ce dernier dispose d’un alternodémarreur EQ Boost et d’un compresseur électrique eZV. Logé entre le moteur et la boîte de vitesses, le premier alimente le réseau de bord en 48 V, apporte un coup de pouce de 22 ch et 250 Nm dans les phases de démarrage et réduit la consommation à vitesse de croisière sur les grands axes, en relayant momentanément le moteur thermique. Le second injecte de l’air dans les chambres de combustion à bas régime, avant que les turbines du turbocompresseur ne soufflent suffisamment fort pour prendre le relais. Cette microhybridation réduit quasiment à néant la sensation de turbolag, ce qui se traduit par une large plage d’utilisation.

Sur le plan esthétique, la 53 reçoit un bouclier avant plus sculpté, des jantes de 19” AMG, des jupes latérales, une quadruple sortie d’échappement et un diffuseur surplombé par un discret spoiler de la couleur de la carrosserie.

Commet ça roule

Cet état d’esprit reflète son comportement routier plus incisif que le modèle de base. La transmission 4MATIC+ régule en permanence le couple entre les deux essieux, en privilégiant sur le papier un comportement légèrement survireur à la réaccélération. Les réglages plus fermes de la suspension pneumatique à amortisseurs pilotés contrôlent mieux les mouvements de caisse, tandis que le carrossage négatif plus important à l’avant et à l’arrière rend l’inscription en courbe plus directe. Une amélioration que nous n’avons pas pu vérifier par nous-mêmes sur les routes du Texas, où les forces de l’ordre ne rigolent pas avec les incartades au code de la route! En revanche, chaussé des jantes de 20” proposées en option, notre modèle d’essai s’est montré un brin plus sec qu’attendu en matière de filtration. Bien que le confort général soit toujours de qualité, il n’est donc plus tout à fait princier. Pour le reste, la E53 reçoit le dernier dispositif d’assistance à la conduite venu de la Classe S. Facturé 2.299 €, il se situe entre les niveaux 2 et 3 de conduite autonome. Le freinage a également été renforcé, avec des disques en acier perforés et ventilés de 370 mm à l’avant, pincés par des étriers fixes à 4 pistons. Il faut bien ça pour stopper les 1.980 kg de l’engin.

Budget

L’AMG E53 Cabriolet ouvre et referme sa capote en toile en 20 s, à une vitesse maximale de 50 km/h. Pour limiter les turbulences dans l’habitacle, elle dispose de série de l’Aircap, qui se compose de deux pare-vent: un sur le haut du pare-brise et un derrière les sièges des passagers. Un filet coupe-vent de plus grandes dimensions est proposé à 387 €. Le chauffage de nuque Airscarf est de série, au contraire des sièges avant chauffants et ventilés (895 €), du chauffage autonome programmable (1.658 €) et de la mémoire combinée des sièges avant, du volant et des rétroviseurs (1.234 €). Il existe aussi une fonction massage pour les sièges avant (1.150 €). Pour les amateurs de bon son, une installation Burmester à 13 haut-parleurs complète l’offre (1.028 €), de même que l’autoradio numérique (DAB), facturé 399 €.

Notre verdict

Sans révolutionner l’état d’esprit de la Classe E Cabriolet, la 53 AMG apporte la variante résolument dynamique qui manquait à son offre. Le confort de filtrage est en léger recul, mais il est compensé par un agrément mécanique en nette hausse et un comportement routier moins pataud. De là à dire que l’ensemble répond au cahier des charges du blason AMG, c’est une autre histoire…

Rédigé par le