Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Rétro / Le saviez-vous ? Une Daf reculait à toute vitesse

Un petit supplément de lecture pendant le confinement ? Nous revenons ici sur des morceaux d’histoire oubliés de l’automobile, voire même inconnus du grand public… Saviez-vous que les DAF reculaient vachement vite ?

Sommaire :

Est-il vrai qu’une DAF, voiture néerlandaise, reculait aussi vite (ou, du moins, aussi lentement) qu’elle n’avançait ? Ce pourrait être une question pour un quiz vrai ou faux. Et voici la réponse.

Dynaflow américain

La réponse est « vrai » et l’explication est même assez simple. Du moins, sur le fondateur de DAF, Huub van Doorne, qui a inventé la Variomatic et commencé à construire des voitures particulières. Ce constructeur de camions avait acheté une Buick avec une boîte de vitesses automatique Dynaflow dans les années 50. Il était très enthousiaste à ce sujet. Il a donc voulu proposer quelque chose de similaire pour un large public. Mais la boîte de vitesses américaine était trop lourde et tout sauf efficace pour les petites voitures.

Il existe différentes versions sur l’origine de l’inspiration de van Doorne pour ce qui allait devenir la Variomatic, mais elle vient probablement de la chaîne de montage de son usine de camions, où presque toutes les machines étaient entraînées par des courroies en caoutchouc.

Caption

Le Smart Poker

En 1958, le Néerlandais a réussi à mettre au point sa première Variomatic, un système de transmission à variation continue avec une transmission par courroie. Le conducteur de la DAF 600, présentée la même année et lancée en 1959, n’avait plus qu’à choisir s’il voulait rouler en marche avant ou en marche arrière grâce à son « smart poker », comme on l’appelait dans les publicités.

Le Variomatic avait un rapport de transmission variable à l’infini, avec un nombre infini de réductions entre les rapports de transmission minimum et maximum extrêmes. À chaque vitesse du véhicule, le régime moteur optimal avec le meilleur couple était automatiquement sélectionné. Souvent décrié par les « vrais conducteurs », le système s’est pourtant avéré efficace. Il a donc été installé dans toutes les voitures de la jeune marque, une DAF avec une boîte de vitesses manuelle classique n’était même pas prévue. Les Néerlandais ont également conçu leur propre moteur, initialement un deux cylindres à quatre temps de 22 ch.

Image négative

Les voitures ont eu un certain succès dans leut pays natal, mais à l’étranger, on ne faisait pas confiance à la transmission par courroie. DAF a essayé d’y remédier en participant à des rallyes de fiabilité et même à des rallyes réels, mais l’image négative est restée. Dans une partie des Pays-Bas également, on pensait que la Variomatic était là pour les personnes qui n’étaient pas capables de passer les vitesses elles-mêmes. Il est également vrai que les voitures étaient principalement achetées par des personnes âgées et surtout des dames âgées. Ce qui lui a valu des surnoms peu flatteurs Outre-Moerdijk.

Course à rebours

L’émission de télévision néerlandaise « Sur terre, sur mer et dans les airs » organisait dans les années 1970 des épreuves de course en marche arrière, dans laquelle la DAF était effectivement imbattable. C’est vrai, la voiture roulait en arrière aussi vite qu’en avant. Jusqu’à des vitesses de près de 100 km/h, même. Mais bien sûr, il y avait aussi beaucoup de crashs dans ces courses. Même si c’était amusant, elles n’ont pas non plus donné une bonne image de la DAF. Et ce n’était probablement pas la façon dont le marketing aimait voir ses voitures à la télévision.

Chez Volvo

Les courroies en caoutchouc ont été remplacées par une courroie-poussoir métallique dans une application ultérieure, appelée Transmatic. Après le rachat de DAF par Volvo, celle-ci est devenue la CVT, l’abréviation de transmission à variation continue encore utilisée de nos jours. En fait, c’est une autre histoire en soi, les Suédois pensaient qu’ils étaient également devenus propriétaires du système de transmission d’origine en même temps que la marque de la voiture. Cependant, un tribunal néerlandais en a décidé autrement ; la famille van Doorne a conservé les droits sur sa propre invention.

Mais les modèles DAF sont bien devenus ceux de Volvo, y compris la nouvelle 343. Cette dernière, imaginée par les Néerlandais, était une berline compacte plus grande*. Le fonctionnement de la CVT a été affiné les années suivantes. Cette solution s’est finalement retrouvée dans de nombreuses voitures. Mais il n’est plus possible de la faire reculer très rapidement.

* Un de nos rédacteurs a, notamment, appris à conduire sur cette voiture que possédaient ses parents. Et il le confirme, elle roulait très bien en marche arrière sur une portion d’autoroute entre Mouscron et Courtrai alors fermée à la circulation pour conflit linguistique.

 

 

Facebook: @alain.devos.18 / Twitter: @devos_alain / Instagram: @adevos12

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.