Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Essais comparatifs

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Alfa Romeo Giulia face à 4 rivales

Rédigé par le

Sommaire :

Cinq ans après la sortie des showrooms de la 159, Alfa Romeo revient dans le segment des berlines premium avec la Giulia, une propulsion pur jus aux courbes alléchantes. Voyons si son ramage est à la hauteur de son plumage… et de la concurrence.

Fin 2015, Jaguar venait rouler sur les plates-bandes du trio allemand avec sa berline XE. C’est à présent Alfa Romeo qui entre dans la danse avec sa Giulia, une berline à 4 portes propulsée par ses seules roues arrière. Chez Alfa, on n’en fait plus des comme ça depuis 1992, année de la disparition de la 75. Autant dire que la firme italienne met toutes les chances de son côté pour raviver la flamme dans le cœur des Alfistes. Une passion légitimement tombée en désuétude durant ces dernières années de vaches maigres, où Alfa Romeo s’est contenté de vivoter autour de l’un ou l’autre modèle. Il y a bien eu les sportives 8C puis 4C, produites en petites séries, mais c’était insuffisant pour relancer la machine. Cette période de latence est désormais révolue. A présent, les chaînes de production vont devoir tourner à plein régime, car la Giulia fait littéralement chavirer les cœurs. Et ce n’est pas du luxe pour rivaliser avec les ténors du segment, qui se sont mis à la page sur tous les tableaux. La lutte risque donc d’être serrée face aux Audi A4, BMW Série 3, Jaguar XE et Mercedes Classe C.

Essais liés