Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Toyota Auris

Le restylage précoce de l'Auris intervient selon le constructeur japonais «parce que, lors de son lancement, le modèle ne répondait pas totalement aux exigences du client européen».

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

À son lancement, les avis étaient assez unanimes pour déplorer que l'Auris souffrait d'un tableau de bord à la finition très moyenne, était trop fermement suspendue et affligée de bruits de roulement et aérodynamiques trop importants. L'emplacement du frein à main faisait également l'objet de critiques, tandis que la majorité la trouvait tristounette à contempler. L'Auris nous revient dans une version destinée spécifiquement au marché européen. Le tableau de bord fait appel à des matériaux plus doux et infiniment moins sensibles aux rayures. Le levier de frein à main est désormais implanté beaucoup plus bas : plus besoin de se déboîter l'épaule pour l'actionner ! Les autres modifications extérieures sont subtiles, mais bienvenues.

Sur la route, ce sont surtout les progrès en matière de confort qui retiennent l'attention. Les bruits de roulement nous ont semblé moins présents que par le passé. Le filtrage des suspensions est lui aussi infiniment plus convaincant qu'à bord de la première génération, ce qui est certainement dû à un amortissement plus civilisé. Toutes les Auris 2010 sont équipées d'un alternateur «intelligent» et de pneumatiques à faible résistance au roulement, de façon à limiter les émissions de CO2. Dommage qu'aucun moteur ne donne droit à la moindre écoprime fédérale. Les choses devraient toutefois changer dès cet été, quand arrivera l'Auris HSD (Hybrid Synergy Drive), qui reprend l'ensemble moteur/ transmission hybride de la Prius.

À présent que, reconnaissant avoir lancé un produit perfectible, ils ont rectifié le tir en conséquence, les Japonais tablent aujourd'hui sur davantage d'enthousiasme de la part du public européen, surtout envers la version hybride, qui arrivera dans les concessions dès cet été.
 

Dans cet article : Toyota, Toyota Auris

Rédigé par le