Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Porsche Boxster

Emblème du sauvetage de la marque dans les années 90, le Boxster entame une 3e carrière. Il se sert toujours chez la 911, mais porte son flat-six en position centrale arrière. Ça fait toute la différence.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le premier Boxster («986») partageait beaucoup avec la 911 de l'époque. Et c'est encore le cas aujourd'hui, puisque 50% de ses pièces proviennent de la «991 ». Le Boxster a beau reprendre beaucoup d'éléments de la 911, il n'en conserve pas moins sa propre architecture mécanique avec un moteur installé en position centrale arrière comme dans la 550 Spyder qui fut fatale à James Dean ou... la 914, que Porsche préfère oublier. Ce choix technique, très favorable à l'équilibre du châssis, ne permet en revanche d'offrir que deux places, mais dans le cas du Boxster, on remarquera qu'il a aussi permis de dégager davantage d'espace pour les bagages grâce à un deuxième coffre à l'arrière, qui vient presque doubler le volume utile (280 l au total).

La capote du Boxster est désormais totalement électrique, y compris pour ce qui concerne son verrouillage au cadre du pare-brise (manuel auparavant). Dès lors, compte tenu de la disparition du couvercle de logement de la capote, il ne faut plus que 9 s aux 2 moteurs électriques pour couvrir ou, au contraire, libérer l'habitacle. Dans la catégorie, c'est un record et les deux opérations sont du reste possibles jusqu'à une vitesse de 50 km/h ou à l'arrêt, via la télécommande. L'architecture idéale à moteur central arrière (répartition statique de 46/54%) et la nouvelle assise qui profite de voies élargies et d'un empattement accru sont autant d'éléments qui prédisposent le Boxster à offrir plaisir de conduite et efficacité.

Il aura fallu attendre la troisième génération pour enfin voir le Boxster s'affranchir de la 911. Si ces modèles «986» et «987» singeaient trop cette dernière, ce n'est plus du tout le cas du «981», qui tente la carrière solo. Et c'est sûr qu'avec un châssis aussi peaufiné, de telles possibilités d'équipement et une esthétique désormais très personnelle, il réussira sans coup férir à s'imposer comme une référence dans sa catégorie.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1520 du 4 avril 2012.

Dans cet article : Porsche, Porsche Boxster , Porsche 718

NEWSLETTER

Les concurrentes